logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 19 octobre 2010

sclérose en plaques : prise en charge (19 10 2010)

Question de député et réponse ministérielle publiées le 5 octobre 2010 sur le site de l’Assemblée Nationale (cliquer ici pour accéder au site de l’Assemblée Nationale)

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-78559QE.htm

Question n° de 78559 de M. Michel Sordi (député UMP du Haut-Rhin)

M. Michel Sordi attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur le manque de places destinées à l'accueil des personnes atteintes de sclérose en plaques (SEP). La sclérose en plaques est une maladie chronique qui constitue la première cause de handicap chez les individus de moins de quarante ans. La Fondation médicale pour la recherche estimait le nombre de malades atteints de SEP à 100 000 personnes en 2007, avec une progression de 2 000 à 3 000 nouveaux cas par an.

Selon un recensement de 2009, il y aurait deux fois plus de malades que de places proposées, puisque les demandes d'accueil s'élèvent à environ 1 000 alors qu'il n'existe que 500 places « long séjour et séjour temporaire » sur l'ensemble du territoire national dans les centres d'accueil spécialisé. Cette situation, déjà problématique, est appelée à s'aggraver du fait de l'augmentation du nombre de personnes atteintes par cette maladie qui, selon un rapport officiel de la caisse nationale d'assurance maladie de juillet 2008, sera dans les prochaines années la principale cause de handicap dans notre pays.

La coordination Solidarités-SEP propose donc de procéder à un recensement précis des malades dépendants en attente, de favoriser le développement de places de séjour temporaire dans des structures d'accueil spécialisé pour soutenir les aidants en leur offrant des temps de répit et de favoriser la création de structures régionales d'accueil spécialisé mixte (long séjour et séjour temporaire). Au regard de ces chiffres, il apparaît donc indispensable de créer des structures adaptées long séjour et séjour temporaire en direction de ces patients.

En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui faire connaître les mesures que le Gouvernement entend prendre afin de permettre à l'ensemble des malades de vivre correctement leur maladie et de pouvoir disposer de soins adaptés, en renforçant le nombre de places d'accueil spécialisé pour les personnes atteintes de sclérose en plaques.

Réponse du Ministère du Travail, de la solidarité et de la fonction publique publiée au JO le 05/10/2010 p. 11007

Lire la suite

jeudi, 23 septembre 2010

Sclérose en plaques : traitement oral ? (23 09 2010)

Extraits d’un article de M. Denis Cosnard publié le 22 septembre 2010 sur le site des Echos (cliquer ici pour accéder au site des Echos)

http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/grande-consommation/actu/020808881509-sclerose-en-plaques-novartis-gagne-la-course-aux-etats-unis.htm

Sclérose en plaques : Novartis gagne la course aux Etats-Unis…/…

Bonne nouvelle pour les patients atteints de sclérose en plaques, une maladie chronique, imprévisible et progressivement handicapante : ils pourront bientôt bénéficier d'un traitement sous forme de comprimés, alors que tous les médicaments actuels nécessitent des injections. Après la Russie il y a dix jours, les Etats-Unis ont en effet donné ce mercredi le feu vert à la commercialisation du produit, baptisé « Gilenya ». Les autorités européennes pourraient suivre d'ici à la fin de l'année.…./…

vendredi, 20 novembre 2009

tabac et sclérose en plaques (20 11 2009)

Le tabac accélère l’évolution de la sclérose en plaques

Article publié dans le n° 101 (octobre 2009) de la revue Tabac Actualités de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au texte pdf de la revue de l’INPES)

http://www.inpes.sante.fr/TA/pdf/Tabactu101.pdf

 

Site del’INPES : www.inpes.sante.fr

 

Sclérose en plaques

– maladie neurologique inflammatoire chronique évoluant le plus souvent par poussées, concernant 70 000 à 90 000 personnes en France ;

– constitue la première cause de handicap acquis de l’adulte jeune non lié à un accident ;

– dans 85 % des cas, la SEP débute par une forme à poussées (forme rémittente). En moyenne, les poussées se succèdent à un rythme d’environ une par an ; pour la moitié des patients, après 10 ans d’évolution, la phase de poussées se transforme en phase chronique progressive.

 

Plusieurs études ont mis en relation une augmentation du risque de déclenchement d’une sclérose en plaques (SEP) avec la consommation de tabac et/ou le tabagisme passif. En revanche, on connaît peu l’impact du tabagisme sur la progression de la maladie une fois celle-ci installée, en particulier sur la sévérité des lésions cérébrales observées par imagerie par résonance magnétique (IRM). Un essai clinique longitudinal sur le sujet vient d’être publié, associant évaluation clinique et radiologique.

Lire la suite

mardi, 03 novembre 2009

sclérose en plaques : point (03 11 2009)

Sclérose en plaques : point de la prise en charge

 

Question de député et réponse ministérielle publiées le 27 octobre 2009 sur le site de l’Assemblée Nationale (cliquer ici pour accéder au site de l’Assemblée Nationale)

http://www.assemblee-nationale.fr/.html

Texte original de la question

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-46778QE.htm

 

Question écrite de M.   Ménard Michel (député socialiste, radical, citoyen et divers gauche  de Loire-Atlantique) n° 46778 du 14/04/2009

 

M. Michel Ménard interroge Mme la ministre de la santé et des sports sur le plan stratégique qualité de vie des maladies chroniques dont la mise en oeuvre est prévue jusqu'en 2011 et plus précisément sur la recherche sur la sclérose en plaques. Cette maladie, qui touche 80 000 personnes en France et est ainsi la première cause de handicap neurologique acquis chez le jeune adulte, a été reconnue comme une des priorités de santé publique par la loi du 9 août 2004.

 

C'est d'ailleurs cette même loi qui a prévu la mise en oeuvre du plan qualité de vie des maladies chroniques, et qui fait des maladies neuro-dégénératives, dont la sclérose en plaques, l'une de ses priorités. L'un des principaux axes de ce plan vise à promouvoir la recherche tant fondamentale que clinique sur ces maladies afin de développer de nouveaux traitements. Il souhaiterait connaître le bilan dressé à ce jour de la mise en oeuvre de ce plan en matière de recherche ainsi que les engagements de l'État dans le domaine précis de la recherche sur la sclérose en plaques.

 

Par ailleurs, l'évolution de cette maladie, le handicap qui en résulte et le vieillissement des personnes qui en sont atteintes nécessiteraient la mise en oeuvre d'un dispositif de prise en charge national à l'image des plans nationaux relatifs au cancer ou encore à la maladie d'Alzheimer.

 

Aussi, il souhaiterait savoir si le Gouvernement entend prendre des mesures en ce sens.

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique