logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

samedi, 17 novembre 2018

Rappel de produits (mise à jour du 16 11 2018) (17 11 2018)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site de la DGCCRF)

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits.html

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

13/11/2018 - Avis de rappel d’une guirlande électrique ruban tissus 100 LED

Nom du produit : Guirlande électrique ruban tissus 100 LED

Marque : // distribué par CID/CEPAM 8A rte de Strasbourg 67200 STRASBOURG

code articles :

81410030 - EAN13 : 3513170093941 blanc froid

81410092 - EAN13 : 3513170099950 blanc chaud

Lot : lots CC8141N15 et CC8141N16

Risque : Risques de choc électrique et de départ de feu.

Mesure prise par le professionnel : Le professionnel recommande de ne plus utiliser le produit et de le rapporter en magasin pour un remboursement ou un avoir.

13/11/2018 - Avis de rappel des anneaux de dentition  « Bunny Teething Ring » et « Fox Teething Ring » de marque JANOD

Noms des produits : Anneaux de dentition « Bunny Teething Ring » et « Fox Teething Ring ».

Références :

Bunny Teething Ring , code EAN : 3700217346096, référence J04609

Fox Teething Ring , code EAN: 3700217346102, référence J04610

Risque : Les billes des anneaux sont susceptibles de se détacher et d’être avalées par les jeunes enfants.

Commentaire : Les détenteurs de ces produits sont priés de ne plus les utiliser et de les retourner en magasin pour remboursement.

13/11/2018 - Avis de rappel de plats collection blanc / bleu vendus par l’enseigne BABOU

Nom des produits :

Plat tajine 27 cm, code EAN : 3610140823185

Assiette à couscous 22 cm, code EAN : 3610140965908

Grand plat à couscous 34 cm, code EAN : 3610140965915

Coupelle ronde 15 cm, code EAN :3610140965939

Coupelle harissa 13 cm, code EAN : 3610140965946

Marque : BABOU

Risque : Risque de migration de cobalt dans les denrées alimentaires.

Commentaire : Les détenteurs de ces produits sont priés de ne plus les utiliser et de les ramener dans le point de vente d’origine contre remboursement sur présentation de la facture ou de l’emballage.

12/11/2018 - Avis de rappel des peluches Masha and the bear vendues par l’enseigne KIABI

Nom du produit : Peluches Masha and the bear  

Marque : Simba

Référence : 109301942            Lots : 1711410430

Risque : Dans certains cas, le nez de l’ours peut se désolidariser de la peluche entraînant l’accès pour les enfants au rembourrage de la peluche.

Commentaire : Les détenteurs de ces peluches sont priés de ne plus les utiliser et de les ramener en magasin contre remboursement.

Liste des rappels des 30 jours précédents

 

Lire la suite

samedi, 10 novembre 2018

Rappel de produits (mise à jour du 09 11 2018) (10 11 2018)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site de la DGCCRF)

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits.html

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

 

09/11/2018 - Avis de rappel des ferme-impostes de marque GROOM

Nom du produit : LIOBAL 500
Marque : GROOM

Référence :

GRDKF0503 : à partir du 01/02/2018

GRDKF0505 : à partir du 12/06/2018

GRDFI1503 : à partir du 26/01/2018

GRDFI1505 : à partir du 13/02/2018

Risque : Risque sur les références ci-dessus, le câble est susceptible de se détacher, entraînant une ouverture violente, voire d'une chute de la fenêtre avec bris de glace.

Commentaire : Les détenteurs de ces produits sont priés de ne plus les utiliser et de contacter la société GROOM sans plus attendre sur qualite.fr@groom.fr .

 

06/11/2018 - Avis de rappel de miroirs vendus par l’enseigne CASTORAMA

Nom du produit : Miroir

Référence : Se référer à la fiche alerte

Risque : Risque de chute des miroirs possible dû aux éléments de fixation fournis qui ne permettent pas d’assurer correctement le maintien du miroir.

Commentaire : Il est demandé aux utilisateurs de ne plus utiliser le produit et de le rapporter pour remboursement.

05/11/2018 - Avis de rappel de Risotto orzo champignons de marque MONOPRIX

Nom du produit : Risotto orzo champignons Monoprix - 300g
Marque : Monoprix

Lot : EAN du produit conforme : 3350033313385 /3350033480933 (EAN présent sur le lot 274 et erroné)     Lot : 274 - DLC : 09/11/2018

Risque : Erreur d’étiquetage.
Le risotto d’orzo aux champignons comporte la liste d’ingrédients du risotto aux légumes verts. L’allergène Blé présent dans le risotto d’orzo aux champignons ne figure pas dans la liste d’ingrédients du risotto aux légumes verts.

Commentaire : Les personnes allergiques ne doivent pas consommer le produit et le rapporter au point de vente.

 

Liste des rappels des 30 jours précédents

 

Lire la suite

jeudi, 08 novembre 2018

Erosion de la biodiversité (08 11 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 25 octobre 2018 sur le site Vie-publique (cliquer ici pour accéder au site Vie-publique)

http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/erosion-biodiversite-artificialisation-sols-fait-disparaitre-equivalent-departement-tous-8-ans.html?xtor=EPR-56.html

Erosion de la biodiversité : l’artificialisation des sols fait disparaître l’équivalent d’un département tous les 8 ans

Dans une étude publiée en octobre 2018, consacrée à l’artificialisation des sols en France, le Commissariat général au développement durable (CGDD) identifie les types de communes les plus affectées et propose des pistes pour réduire le phénomène. Selon l’organisme de statistiques européen Eurostat, les sols artificialisés recouvrent les sols bâtis et les sols revêtus et stabilisés (routes, voies ferrées, parkings, chemins...). Le ministère de l’Agriculture y inclut les chantiers, les terrains vagues et les espaces verts artificiels.

L’artificialisation des sols : un phénomène en progression

Selon le CGDD “les surfaces bâties et revêtues ont crû trois fois plus vite que la population (1,5% par an entre 1981 et 2012 contre 0,5%)”. A ce rythme, la part de ces surfaces artificialisées pourrait passer de 6 à 8% du territoire métropolitain en 2030.

Le plan Biodiversité estime, pour sa part, à plus de 65 000 hectares chaque année les surfaces qui sont artificialisées, soit près d’un département tous les 8 ans.

Les sols artificialisés sur la période 2006-2014 servent à 46% aux logements individuels (dont plus de la moitié pour les pelouses et jardins), contre 3% pour les logements collectifs.

L’imperméabilisation des sols est une des conséquences de l’artificialisation. Parmi les zones les plus touchées, le CGDD distingue :

  • les communes à fort taux d’artificialisation sans forte demande de logement, soit 73% des espaces consommés situés dans des communes en zones non tendues ;
  • les communes où la vacance de logements augmente de plus de 50% entre 2006 et 2015 et où se situent 37% des nouvelles surfaces artificialisées ;
  • les communes où la population décroît et qui concentrent 21% des nouvelles surfaces artificialisées.

L’objectif du plan Biodiversité de “zéro artificialisation nette”

Pour atteindre l’objectif de “zéro artificialisation nette” (artificialisation d’un espace donné en échange du retour à la nature d’une surface équivalente) fixé par le plan Biodiversité du 4 juillet 2018, le CGDD distingue deux types de gisements d’économie possibles.

Le premier réside dans la stabilisation du nombre de logements vacants et l’arrêt de la consommation d’espaces dans les communes à population décroissante, indépendamment de la forme de la ville.

Le deuxième passe par le recyclage des friches urbaines, la valorisation des “dents creuses” urbaines et une densification du bâti existant, en agissant sur la forme et le découpage parcellaire de la ville.

Sur la toile publique

samedi, 03 novembre 2018

Rappel de produits (mise à jour du 02 11 2018) (03 11 2018)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site de la DGCCRF)

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits.html

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

30/10/2018 - Avis de rappel de galettes de sarrasin No Gluten de marque CARREFOUR

Nom du produit : Galettes de sarrasin No gluten

Référence : GENCOD : 3560070952892                Lot : 297 DLC : 13/11/2018

Risque : Conditionnement de crêpes sans gluten dans l'emballage Galettes sans gluten. Les allergènes « lait » et « oeufs »  ne sont pas présents sur l’étiquetage.

Commentaire : Si le consommateur présente une allergie à ces ingrédients, ne pas consommer et rapporter le produit dans le point de vente

29/10/2018 - Avis de rappel d’un chauffage d’appoint à gaz de marque CAMPINGAZ

chauffage appoint campinggaz.JPG

Nom du produit : Chauffage d'appoint à gaz IR5000

Référence : 3000003709   Gencod : 3138522082505

Lot : numéro de lot compris entre 18/787 et 18/1025

Risque : Certains appareils présentent un défaut entraînant un mauvais fonctionnement du dispositif de contrôle d'atmosphère.

Mesure prise par le professionnel : Le professionnel demande de cesser d'utiliser l'appareil et d'appeler le service consommateur au 04 78 86 88 94 de 9h à 12h ou de 13h à 17h ou par mail infofrance@newellco.com

Page internet : https://www.campingaz.com/fr/p-27661-product-recall-heaters.aspx

 

Liste des rappels des 30 jours précédents

 

Lire la suite

samedi, 27 octobre 2018

Rappel de produits (mise à jour du 26 10 2018) (27 10 2018)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site de la DGCCRF)

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits.html

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

26/10/2018 - Avis de rappel de salade quinoa fruits secs de marque BIO VILLAGE
Nom du produit : Salade quinoa fruits secs Biovillage

Marque : BIO VILLAGE

Référence : EAN : 3564707138284 01          Barquette de 200g

Lot : 829201 - DLC 04/11/2018

Risque : Présence de gluten non étiqueté, suite à la présence de boulgour dans le produit, présentant un risque potentiel pour les personnes allergiques et/ou intolérantes au gluten.

Commentaire : Il est demandé aux personnes allergiques et/ou intolérantes au gluten qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au magasin.

 

24/10/2018 - Avis de rappel de soupe lentilles corail cumin de marque Olivier Marseille Traiteur
Nom du produit : SOUPE LENTILLES CORAIL CUMIN (640G)

Marque : Olivier Marseille Traiteur

Référence : SOUPE LENTILLES CORAIL CUMIN (640G) NATUR'AVENIR

Lot : A260 1

Risque : Gaz, odeur, gonflement ou autres signes de développement microbien liés à un défaut de stérilisation.

 

23/10/2018 - Avis de rappel d'aliment lacté destiné aux enfants en bas âge à partir de 20 mois
Nom du produit : aliment lacté destiné aux enfants en bas âge à partir de 20 mois

Marque : CANDIA BABY CROISSANCE 4

Référence : pack de 24 bouteilles de 25 cl       Lot : 21.01.19F 18206F

Risque : présence d’une entérobactérie

 

19/10/2018 - Avis de rappel d'entrées chaudes de la marque « l’atelier Blini »

Le 16 août dernier, la direction départementale de la protection des populations (DDPP) du Calvados a été destinataire d’un signalement de la société Delabli relatif à la détection de Listeria monocytogenes dans des falafels de la marque « l’atelier Blini » dans le cadre d’un contrôle de routine.

La bactérie a été retrouvée à un taux supérieur aux limites réglementaires concernant les produits prêts à consommer. Compte tenu du risque de consommation sans réchauffage de ces produits, l’entreprise a alors procédé au retrait et rappel des lots concernés : https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/avis-rappel-8-falafels-marque-atelier-blini

Un plan d’autocontrôles renforcé a en outre été mis en place en complément des mesures de gestion classiques (nettoyage désinfection, blocage des lots issus des mêmes matières premières).

En date du 11 octobre, les résultats des analyses réalisés par l’entreprise, à la suite de cet événement, sur d’autres lots de falafels a confirmé des niveaux de contamination en listeria monocytogènes à un niveau supérieur aux limites réglementaires conduisant à la mise en œuvre d’une deuxième opération de retrait-rappel: https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/avis-rappel-falafels-marque-atelier-blini

En date du 16 octobre, des listéria ont également été détectées dans d’autres entrées chaudes commercialisées par la même entreprise (pastillas, accras, samossas) suggérant que l’origine de la contamination n’a pas été correctement maitrisée. Ces éléments conduisent au rappel de l’ensemble des produits dont la DLC est antérieure au 24 novembre inclus https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/avis-rappel-des-entrees-chaudes-decongeles-vendus-au-rayon-frais-marque-atelier-blini

Des investigations sont menées pour identifier l’origine de la contamination. Des contrôles renforcés ont été mis en place par l’opérateur.

Il est recommandé aux personnes qui détiendraient les produits concernés de ne pas les consommer.

Pour rappel, la listériose est une maladie qui peut être grave et dont le délai d’incubation peut aller jusqu’à huit semaines. Les symptômes habituels sont une fièvre plus ou moins élevée, accompagnée de maux de tête et parfois de troubles digestifs (nausées, diarrhées, vomissements). Des complications neurologiques (méningite, encéphalite) peuvent également survenir dans certains cas. Les femmes enceintes, chez qui les conséquences de la listériose peuvent être graves pour l’enfant à naître, doivent être particulièrement attentives à ces symptômes, ainsi que les personnes immunodéprimées et les personnes âgés. Des éléments complémentaires sont disponibles à l’adresse : https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-infectieuses/article/listeriose

 

 

Liste des rappels des 30 jours précédents

Lire la suite

jeudi, 25 octobre 2018

Jouets : substances interdites (25 10 2018)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 4 octobre 2018 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180303762.html

Question écrite n° 03762 de M. Jean-Noël Guérini  (sénateur des Bouches-du-Rhône)

Jean-Noël Guérini appelle l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur la présence de substances interdites dans des jouets infantiles.

 
Un rapport d'inspection de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA), rendu public le 13 février 2018, révèle qu'environ 18 % des 5 600 produits de consommation courante (bijoux, vêtements, articles de bricolage, pièces d'automobiles, jouets) testés dans les 27 pays de l'Union européenne contenaient des substances de synthèse, des fibres ou des métaux lourds pourtant prohibés par la réglementation communautaire — règlement REACH (Enregistrement, évaluation, autorisation et restriction des substances chimiques) entré en vigueur le 1er juin 2007.

 
Ce sont les jouets qui présentent les violations les plus importantes : près de 20 % de ceux testés révélaient la présence de phtalates, des perturbateurs endocriniens, dont les effets toxiques (sur le neurodéveloppement, le métabolisme ou la fertilité) sont d'autant plus graves que l'exposition a lieu jeune.

 
Face à ces résultats inquiétants, il lui demande ce qui peut être mis en œuvre afin que ces substances toxiques, officiellement interdites dans les jouets, cessent d'échapper à la réglementation européenne et de mettre en danger les enfants. 

 

Réponse du Ministère de l'économie et des finances publiée dans le JO Sénat du 04/10/2018 p. 5023

 

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique