logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

vendredi, 20 avril 2018

Mélanome cutané : détection précoce (20 04 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 2 mars 2017 sur le site de la Haute Autorité de Santé (cliquer ici pour accéder au site de la HAS)

https://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1524070/fr/melanome-cutane-la-detection-precoce-est-essentielle.html

 

Le mélanome cutané est le plus grave des cancers de la peau étant donné sa forte capacité à métastaser. Aucune catégorie d’âge n’est épargnée. Il est observé de l’enfance à un âge avancé. Le pic d’incidence se situe entre 50 et 64 ans chez l’homme et entre 15 et 64 ans chez la femme. Une détection précoce offre de meilleures chances de guérison. Explications du Dr Roselyne Delaveyne*, du service évaluation économique et santé publique à la HAS.

Quels sont les acteurs du diagnostic précoce du mélanome cutané ?

Les acteurs du diagnostic précoce du mélanome cutané sont multiples : le patient, le médecin traitant ou tout autre spécialiste, l’infirmier, le kinésithérapeute.

Toute lésion mélanocytaire suspecte doit amener à consulter son médecin traitant. Lors de la consultation, ce dernier orientera si besoin vers le dermatologue qui confirmera ou non la suspicion de mélanome cutané et pratiquera l’exérèse complète de la lésion suspecte. Le pathologiste confirmera ou infirmera le diagnostic. Tous ces intervenants concourent au diagnostic et à la prise en charge précoce des mélanomes cutanés.

Les médecins traitants, mais également les infirmiers et kinésithérapeutes, de par leur pratique, sont amenés à examiner la peau de leurs patients et peuvent aisément identifier une lésion mélanocytaire qu'ils suspectent d'être un mélanome cutané. Le recours au dermatologue sur conseil de ces professionnels de santé permet d’intervenir avant la phase d’extension métastasique (sur les formes in situ et les mélanomes cutanés de faible épaisseur).

 

Quel est le rôle des différents professionnels de santé dans la détection précoce d’un mélanome cutané ?

Lire la suite

mercredi, 30 mai 2012

Ultra-Violets : risques pour la peau et la rétine (3/3) (30 05 2012)

Nous proposons en 3 volets une Note publiée le 23 mai 2012 sur le site de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES)

http://www.inpes.fr/30000/actus2012/013-UV-peau-retine.as...

Les ultra-violets, ultra violents pour la peau et la rétine

Des gestes de prévention connus mais trop peu appliqués

Les dangers pour l’œil

Les sept phénotypes de peau

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus

·         Le communiqué de presse Inca, InVS, Ministère des affaires sociales et de la santé, Anses, Inpes

·         Le dossier de presse Inca, InVS, Ministère des affaires sociales et de la santé, Anses, Inpes, SNDV : Mieux prévenir et détecter précocement les cancers de la peau. Ce document d’une quarantaine de page comporte cinq parties :
Cancers de la peau : différents types et épidémiologie*
Facteurs de risques (rayons ultraviolets solaires et artificiels, facteurs de risques individuels, comportements individuel)
Comment agir : la prévention
Comment agir : la détection précoce (les signes d’alerte, l’auto-examen, à qui s’adresser ?
Expertises et recommandations

·         La Journée nationale de prévention et dépistage des cancers de la peau est organisée par le Syndicat national des dermatologues vénérologues. Jeudi 24 mai, près de 300 centres seront ouverts partout en France, pour des dépistages anonymes et gratuits des cancers de la peau. Pour les connaître, un numéro vert gratuit depuis un poste fixe, le 30 15, ou un site, www.dermatos.fr.

·         InVS – Institut de veille sanitaire :

Lire la suite

mardi, 29 mai 2012

Ultra-Violets : risques pour la peau et la rétine (2/3) (29 05 2012)

29 mai 2012

Nous proposons en 3 volets une Note publiée le 23 mai 2012 sur le site de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES)

http://www.inpes.fr/30000/actus2012/013-UV-peau-retine.as...

Les ultra-violets, ultra violents pour la peau et la rétine

Des gestes de prévention connus mais trop peu appliqués

Les dangers pour l’œil

Les sept phénotypes de peau

Pour en savoir plus

Des gestes de prévention connus mais trop peu appliqués

Si le Baromètre cancer 2010 Inpes/INCa confirme que les Français connaissent de mieux en mieux les risques d’une exposition au soleil (97% d’entre eux savent que s’exposer sans protéger sa peau peut favoriser un cancer cutané), il montre aussi que cette connaissance des risques ne se traduit pas concrètement par une application suffisante des gestes de prévention et des mesures de protection. Ainsi, seuls 52 % des Français savent que le soleil estival est plus dangereux entre 12h et 16h et qu’il est donc préférable de ne pas s’exposer sur cette plage horaire. De même, l’usage des moyens de protection est loin d’être systématique :

·         Près d’un tiers des personnes ne porte jamais ou rarement de lunettes de soleil

·         Un Français sur deux se couvre systématiquement ou souvent la tête avec un chapeau

·         15 % des Français renouvellent l’application de crème solaire toutes les heures lors d’une journée ensoleillée d’été, ce qui est pourtant recommandé pour assurer l’efficacité de la protection solaire

·         Enfin, un Français sur quatre examine régulièrement sa peau à la recherche d’anomalie (apparition ou changement de forme d’un grain de beauté notamment), les femmes effectuant cet examen plus fréquemment que les hommes (28,5 vs 17,2% des hommes)

Lire la suite

lundi, 28 mai 2012

Ultra-Violets : risques pour la peau et la rétine (1/3) (28 05 2012)

Nous proposons en 3 volets une Note publiée le 23 mai 2012 sur le site de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES)

http://www.inpes.fr/30000/actus2012/013-UV-peau-retine.as...

Les ultra-violets, ultra violents pour la peau et la rétine

Des gestes de prévention connus mais trop peu appliqués

Les dangers pour l’œil

Les sept phénotypes de peau

Pour en savoir plus

 

Les ultra-violets, ultra violents pour la peau et la rétine

La Journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau, organisée par le Syndicat des Dermatologues vénérologues (SNDV) a lieu jeudi 24 mai pour la pour la quatorzième année consécutive. Près de 300 centres seront ouverts partout en France, pour des dépistages anonymes et gratuits. La mode du bronzage par l’exposition au soleil ou la fréquentation des cabines à UV artificiels sont en partie responsables des 80 000 cancers de la peau diagnostiqués chaque année en France. Ces derniers sont en augmentation constante depuis trente ans. Les pouvoirs publics (INCa, InVS, Inpes, Anses, ministère chargé de la santé) sont mobilisés pour enrayer cette recrudescence. À la veille de la Journée nationale, un communiqué de presse et un dossier de presse communs, la diffusion de deux chapitres du Baromètre Cancer 2010 de l’Inpes/INCa et un numéro thématique du BEH de l’InVS, viennent rappeler les dangers des ultraviolets A et B naturels (soleil) et artificiels (cabines de bronzage) et les moyens de prévenir et de détecter au plus tôt les cancers de la peau (carcinomes et mélanomes). Autant d’occasion de mobiliser la population et les professionnels de santé, de diffuser des connaissances et des gestes de prévention et de dénoncer des idées fausses sur les UV artificiels.

 

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique