logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

lundi, 28 novembre 2016

Situation des médecins généralistes (28 11 2016)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 10 novembre 2016 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2014/qSEQ141214153.html

Question écrite n° 14153 de M. Daniel Laurent (sénateur de Charente-Maritime)

Daniel Laurent attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les revendications des médecins généralistes portant sur l'égalité de traitement entre spécialités sur les plans conventionnel et tarifaire, la consultation à 25 € pour les généralistes comme pour les autres spécialités, la visite à domicile du médecin traitant au tarif de la visite longue à 56 €. Aussi, il lui demande de lui faire part de ses observations et des réponses du Gouvernement en la matière.

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé publiée dans le JO Sénat du 10/11/2016 - page 4928

 

Lire la suite

mardi, 18 novembre 2014

Personnes âgées dépendantes à domicile : médecin traitant (18 11 2014)

Synthèse du rapport de M. Jean-François Buyck, Mmes Bénédicte Casteran-Sacreste, Marie Cavillon, Françoise Lelièvre, M. François Tuffreau, Mme Fanny Mikol, publié le 18 février 2014 dans la brochure Etudes et Résultats n° 869 de février 2014 par la Direction de Recherche et des Etudes, Evaluation et Statistiques du Ministère de la Santé (cliquer ici pour accéder au site de la DREES) ou bien cliquer ci-dessous pour accéder au texte complet pdf du document.

http://www.drees.sante.gouv.fr/

http://www.drees.sante.gouv.fr/IMG/pdf/er869.pdf

La prise en charge en médecine générale des personnes âgées dépendantes vivant à domicile

La prise en charge et le maintien à domicile des personnes âgées en situation de dépendance sont des problématiques auxquelles les médecins généralistes sont régulièrement confrontés : la quasi-totalité de ces praticiens déclarent suivre au moins une personne âgée dépendante vivant à domicile. Ce suivi nécessite le plus souvent un déplacement du médecin chez le patient et un temps de consultation relativement long.

 

Deux praticiens sur trois déclarent avoir participé activement à la mise en place d’une aide professionnelle à domicile pour les activités de la vie quotidienne de la dernière personne âgée dépendante qu’ils ont vue en consultation au cabinet ou en visite à domicile.

 

L’aide à la toilette et les soins d’hygiène illustrent néanmoins la complexité des modes d’intervention auxquels les médecins peuvent faire appel : la diversité des professionnels impliqués, tout comme leur disponibilité très hétérogène selon les territoires, sont autant de difficultés rencontrées par le médecin généraliste dans ses missions de coordination des soins.

 

 

À cet égard, 40 % des médecins généralistes participent à des réunions de coordination ou pensent que ce serait utile, et la très grande majorité estime qu’une meilleure coordination entre eux et les intervenants à domicile serait bénéfique.

mercredi, 08 janvier 2014

Médecins généralistes : risques de pénurie (aggl. de Pau) (08 01 2014)

 

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 5 décembre 2013 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ130305541.html


Question écrite n° 05541 de Mme Frédérique Espagnac (sénateur socialiste des Pyrénées-Atlantiques)

Mme Frédérique Espagnac attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur le risque de pénurie de médecins généralistes dans certaines zones de notre pays. 
Avec 84 médecins généralistes, l'agglomération paloise est, pour le moment, le secteur du Béarn le mieux pourvu en médecins généralistes. Or, cela ne devrait pas durer. En effet, alors que la population de l'agglomération ne cesse d'augmenter, le nombre de médecins ne cesse, lui, de diminuer. 
Depuis 2006, alors que douze médecins ont pris leur retraite, seuls quatre nouveaux médecins se sont installés dans l'agglomération paloise. Compte tenu des informations disponibles, cette situation ne devrait pas s'inverser dans les cinq années qui viennent sauf intervention de l'État. 
Les cabinets de médecins généralistes de l'agglomération paloise commencent à saturer, notamment, dans les zones les plus urbanisées.

 
Dès lors, elle souhaiterait savoir quelles solutions le Gouvernement entend mettre en œuvre pour pérenniser l'offre de soins de proximité aux habitants de l'agglomération paloise.

 

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé publiée dans le JO Sénat du 05/12/2013 - page 3487

Lire la suite

dimanche, 15 juin 2008

médecin généraliste (15 06 2008)

Le médecin généraliste, une espèce menacée

 

Article de MM. Jean de Kervasdoué, Christian Lehmann et Claude Bronner, lu sur le site du Monde le 8 juin 2008 (cliquer ici pour accéder à l’article original)

 

http://www.lemonde.fr/opinions/article/2008/06/06/le-medecin-generaliste-une-espece-menacee-par-jean-de-kervasdoue-christian-lehmann-et-claude-bronner_1054744_3232.html

 

Certains sujets paraissent si consensuels qu'ils ne semblent pas mériter d'attention particulière, il en est ainsi du rôle du généraliste dans l'organisation des soins médicaux. N'est-il pas le "pivot" du système, le confident accueillant, accessible, et toujours disponible de son patient ? L'Etat n'a-t-il pas mis en valeur son rôle en incitant les Français à choisir un médecin "traitant" et, à cette occasion, les généralistes n'ont-ils pas été plébiscités, car choisis dans 98 % des cas ? La faculté n'a-t-elle pas à son tour distingué l'étendue de ses compétences en organisant pour les généralistes une filière spécifique et en rallongeant la durée de leurs études, désormais aussi longues que celles des spécialistes ?

 

Les ministres de la santé successifs ont toujours eu pour la médecine générale de grandes ambitions. Ainsi, Mme Bachelot, à l'occasion de la clôture de la première synthèse des Etats généraux de l'organisation de la santé le 9 avril, précise que le généraliste doit, notamment, "assurer la prise en charge médicale de premier recours, y compris dans les hôpitaux locaux et dans les structures d'hospitalisation à domicile, (...) orienter le patient dans le parcours de soins coordonnés, faire de la prévention et participer à la permanence des soins du territoire de santé". Nobles tâches et belles ambitions, mais qui pourraient demeurer lettre morte.

 

Les généralistes s'épuisent. Non seulement les étudiants en médecine ne prisent pas ce débouché, mais beaucoup cherchent à l'éviter, allant jusqu'à perdre une année quand le concours de l'internat ne les classe pas en rang suffisant pour choisir d'autres spécialités. De surcroit, 40 % de ceux qui passent par cette filière ne seront pas généralistes car ils choisiront, pour reprendre l'euphémisme des caisses d'assurance-maladie, de pratiquer un "exercice particulier" (phlébologue, urgentiste, allergologue...).

 

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique