logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 07 mai 2015

Chefs d’entreprises : investissements pour 2015 (07 05 2015)

Nous proposons une note d’analyse économique publiée le 6 mai 2015 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=15&d...

Les chefs d’entreprises de l’industrie manufacturière anticipent une hausse de 7 % de leur investissement en 2015 : Enquête sur les investissements dans l’industrie – Avril 2015

Interrogés en avril 2015, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière déclarent que leur investissement a progressé de 2 % en valeur en 2014, conformément à leur estimation de janvier dernier.

Pour 2015, les industriels prévoient d’investir davantage

Pour 2015, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière anticipent une progression de 7 % de leur investissement. Ils relèvent de 4 points leur estimation de janvier 2015. Cette révision à la hausse concerne tous les grands secteurs excepté celui des biens d’équipements (–2 points). La révision est particulièrement marquée pour la fabrication de matériels de transport (+9 points) ; elle est plus modérée pour l’agro-alimentaire (+4 points) et les « autres industries » (+3 points).

Les industriels prévoient une hausse de leur investissement au second semestre 2015

En avril 2015, les industriels sont quasiment aussi nombreux à prévoir une augmentation qu’une baisse de leur investissement au cours du premier semestre 2015. Pour le second semestre 2015, les industriels sont plus nombreux à prévoir une augmentation qu’une baisse de leur investissement. Le solde d’opinion correspondant (+10) est supérieur à son niveau moyen (+5).

 

L’indicateur de révision des investissements reste positif en avril

L’indicateur de révision des investissements reste positif en avril. Il est calculé à partir des montants d’investissements déclarés à chaque enquête par les entreprises de l’industrie manufacturière (hors industrie agro-alimentaire et cokéfaction-raffinage). Cet indicateur est bien corrélé avec la variation trimestrielle de l’investissement des entreprises non-financières.

Des investissements visant surtout à renouveler et à moderniser les équipements

 

La destination des investissements ne se modifierait que légèrement en 2015 par rapport à 2014. La part des investissements destinés au renouvellement ou à la modernisation des équipements serait au-dessus de sa moyenne de longue période ; à l’inverse, celle des investissements consacrés à l’introduction de nouveaux produits ou à l’extension de la capacité productive resterait en deçà.

samedi, 17 mai 2014

Industrie : prévision des investissements 2014 (17 05 2014)

Extraits (hors tableaux et graphiques) d’une note d’analyse publiée le 6 mai 2014 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=15&d...

Dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise prévoient une hausse de 4 % des investissements en 2014

Enquête sur les investissements dans l’industrie – Avril 2014

Interrogés en avril 2014, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière déclarent que leur investissement a baissé de 7 % en 2013, conformément à leur estimation de janvier dernier.

Pour 2014, les industriels prévoient une hausse de leur investissement

Lire la suite

mardi, 15 mai 2012

Investissements dans l’industrie : Avril 2012 (15 05 2012)

Note d’analyse publiée le 11 mai 2012 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=15&d...

Dans l’industrie manufacturière, les chefs d’entreprise continuent d’anticiper un investissement soutenu en 2012 : +6 % par rapport à 2011

Enquête sur les investissements dans l’industrie – Avril 2012

Interrogés en avril 2012, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière confirment la forte hausse de leur investissement en 2011 : +11 % par rapport à 2010. Ils ont revu d’un point à la hausse leur estimation recueillie en janvier dernier.

Pour 2012, les industriels envisagent toujours un investissement dynamique

En avril, les chefs d’entreprise de l’industrie manufacturière ont abaissé d’un point leur prévision de hausse de leur investissement pour 2012, par rapport à janvier dernier. Ils anticipent désormais une hausse de 6 % par rapport à 2011. Cette révision à la baisse concerne l’ensemble des secteurs à l’exception du secteur des matériels de transport (+2 points) et notamment du secteur automobile (+9 points). Dans ce secteur, les dépenses d’équipement bondiraient en 2012 (+28 % après -3 % en 2011). Parallèlement la hausse des investissements se poursuivrait dans les secteurs des industries agricoles et alimentaires (+6 % après +7 %), et des équipements électriques, électroniques, informatiques et des machines (+7 % comme en 2011). En revanche, l’investissement ralentirait nettement dans les secteurs des autres industries (+2 % après +15 %).

La hausse de l’investissement se poursuivrait à un rythme moindre au semestre le semestre

Au premier semestre 2012, les entrepreneurs de l’industrie manufacturière indiquent que leur investissement ont augmenté par rapport au second semestre 2011, mais à un rythme plus modéré. Par ailleurs, ils prévoient également une hausse moins marquée de leur investissement au second semestre 2012.

En 2012, les investissements seraient plus orientés vers des projets liés à la sécurité, l’environnement et aux conditions de travail

Lire la suite

lundi, 27 décembre 2010

Investissements immobiliers locatifs (27 12 2010)

Investissements immobiliers locatifs. contrats. protection des consommateurs

Question de député et réponse ministérielle publiées le 7 novembre 2010 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://questions.assemblee-nationale.fr/q13/13-66717QE.htm

Question n° 66717 de M. Christian Kert (député UMP des Bouches-du-Rhône)

M. Christian Kert alerte M. le ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'État sur les graves difficultés financières que rencontrent les personnes ayant investi dans des résidences de tourisme en application de la loi Demessine. Ces dispositions permettent de bénéficier d'une réduction d'impôt ainsi que d'une exemption de TVA, dans la mesure où la résidence de tourisme se trouve située dans une zone de revitalisation rurale. Cet avantage est soumis à l'obligation que les biens soient loués pendant une période minimale de 9 années.

Or il s'avère souvent que les sociétés de gestion des résidences de tourisme ainsi réalisées sont dans l'incapacité de remplir leurs objectifs et se retrouvent de ce fait en cessation de paiement avec dénonciation des baux avant le terme initialement prévu. L'investisseur particulier se retrouve face à une situation qu'il ne peut en rien maîtriser (interdiction de participer directement à la gestion de la résidence), sans aucune marge de manoeuvre et avec le risque d'une requalification fiscale.

C'est pourquoi il lui demande quelles mesures il serait possible de prendre, afin que de tels excès ne puissent plus intervenir et afin que ces investisseurs particuliers de bonne foi ne subissent pas trop lourdement les conséquences financières d'une telle situation.

Réponse du Ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi publiée au JO le 02/11/2010 p. 12014

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique