logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 21 juillet 2016

Radio-fréquences et enfants (21 07 2016)

Nous proposons cette note d’information publiée le 12 juillet 2016 sur le site Vie-publique (cliquer ici pour accéder au site Vie-publique)

http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/radiofrequences-enfants-plus-plus-exposes-aux-technologies-sans-fil-20160712.html?xtor=EPR-56.html

 

Radiofréquences : les enfants de plus en plus exposés aux technologies sans fil

le 12 07 2016

Le 8 juillet 2016, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié une expertise sur l’exposition des enfants aux radiofréquences et les effets potentiels sur leur santé. Cette expertise fait suite à une saisine des ministères en charge de la santé, de l’écologie et de la consommation afin de savoir si les règles actuelles pour la mise sur le marché des appareils radioélectriques destinés aux enfants sont suffisamment protectrices de la santé et de la sécurité des enfants de moins de 6 ans.

L’Anses constate, d’après les données disponibles sur l’exposition, une forte expansion de l’usage des technologies sans fil chez les enfants. Les enfants sont exposés de plus en plus jeunes à de multiples sources électromagnétiques : babyphones, jouets radiocommandés ou connectés, tablettes tactiles, talkies-walkies, téléphones mobiles, etc. De nombreux produits arrivent sur le marché. En outre, la multiplicité et la diversité des lieux fréquentés par les enfants, la maison, l’école, les lieux publics, engendrent des situations d’exposition très variables.

D’après les experts, en l’état actuel des données scientifiques, il n’est pas démontré que l’exposition des enfants aux radiofréquences a des effets ou non sur leur comportement et leur santé (audition, développement, système reproducteur et immunitaire, risque de cancer, etc.). En revanche, il est possible qu’elle influe sur leur bien-être et leurs fonctions cognitives (mémoire, attention, fonctions exécutives).

Dans ses conclusions, l’Anses considère que les enfants sont plus exposés aux radiofréquences que les adultes en raison de leur petite taille et des caractéristiques de certains de leurs tissus, en particulier les zones périphériques de leur cerveau. Elle recommande en conséquence aux pouvoirs publics une série de mesures visant à adapter les valeurs limites réglementaires afin de réduire l’exposition des enfants. Elle invite également les parents à limiter l’utilisation par les enfants des technologies de communication sans fil et préconise, comme en 2013, un usage raisonnable du téléphone mobile (notamment limiter la fréquence et la durée des appels et privilégier le recours au kit mains-libres).

Texte complet du rapport d’expertise de l’ANSES

https://www.anses.fr/fr/system/files/AP2012SA0091Ra.pdf

mardi, 26 avril 2016

Vélos : nouvelles exigences de sécurité (à c. du 1er avril 2016) (26 04 2016)

Note d’information publiée le 4 avril 2016 sur le site Service Public (cliquer ici pour accéder au site Service Public)

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A10...

 

Publié le 04 avril 2016 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Depuis le 1er avril 2016, les vélos et vélos électriques commercialisés en France doivent répondre à de nouvelles exigences de sécurité.

 

Lire la suite

samedi, 19 mars 2016

Rappel de produits (mise http://www.blog50.com/admin/posts/posts.php?blog_id=1378à jour du 18 mars 2016) (19 03 2016)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site du Ministère de l’Economie)

http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-...

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

16/03/2016 - Avis de rappel de casques d’équitation de marque LAS
L’insuffisance de la résistance à la pénétration et du système de rétention de ces casques entraîne un risque de blessure en cas de chute ou de choc

Désignation ou modèle :

  • Modèle : New Dragon
  • Vendus entre 2007 et 2014

 

16/03/2016 - Avis de rappel de colliers en ambre pour bébés
Risque de strangulation car le fermoir ne s’ouvre pas à 25 Newton (unité de mesure de la force à exercer pour actionner le fermoir)

NOM DU PRODUIT : Colliers ambre introduits sur le marché français par la Sté Mathieu Pharmaceutique

DESIGNATION OU MODELE :

Références  : Aucune marque / référence n’est attachée à ces colliers qui sont vendus en pharmacies. 

 

 

15/03/2016 - Avis de rappel d’un diffuseur d’huile essentielle par Nature & Découvertes
Risque de choc électrique

Désignation ou modèle :

  • Référence : 15191750
  • Lot : 1412149
  • Produits vendus entre septembre 2015 et février 2016

 

Liste des rappels des 30 jours précédents 

 

Lire la suite

vendredi, 26 février 2016

Myopie : prévention (26 02 2016)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 2 février 2016 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ150516509.html

 

Question écrite n° 16509 de Mme Catherine Procaccia (sénateur du Val-de-Marne)

 

Mme Catherine Procaccia interroge Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la prévention de la myopie.

 
Le nombre de personnes myopes a doublé en Europe ces dernières années et cette hausse est particulièrement notable auprès des populations les plus jeunes.

 
Selon des chercheurs, les facteurs de la myopie ne seraient pas exclusivement génétiques mais aussi liés à l'exposition à la lumière naturelle du jour. Des expérimentations semblent prouver que passer moins de trois heures par jour dehors augmenterait les risques de myopie chez les jeunes.

 
Elle lui demande si le Gouvernement compte mener une campagne d'information et de sensibilisation sur ce sujet tant auprès des parents que des pédiatres et dans les écoles et ce sans attendre la confirmation scientifique de ces constatations, puisque favoriser les sorties des enfants à la lumière naturelle ne peut être que bénéfique. 

 

Réponse du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes publiée dans le JO Sénat du 04/02/2016 - page 422

Lire la suite

mardi, 09 février 2016

Virus Zika (09 02 2016)

Nous proposons cette fiche d’information publiée le 28 décembre 2016 et mise à jour le 4 février 2016 sur le site de l’Institut de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES)

http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/maladies-moustique...

Questions/Réponses sur l’épidémie de virus Zika

Situation actuelle dans les Antilles-Guyane

Suivi de l’évolution des cas de Zika sur le site de l'Institut de Veille Sanitaire (InVS)

Au 20 décembre 2015, les premiers cas autochtones d’infection par le virus Zika ont été confirmés en Guyane et Martinique. Le document Infection à virus Zika de la collection « Repères pour votre pratique », destinée aux professionnels de santé, synthétise l’état des connaissances au 28 décembre 2015 sur l’infection. Il est amené à évoluer dès la parution de l’avis du Haut Conseil de la santé publique sur le sujet.

Pour en savoir plus :

Qu’appelle-t-on le Zika ?

Le Zika est une maladie due à un virus (arbovirus) transmis par les moustiques. Le virus Zika appartient à la famille des Flaviviridae du genre Flavivirus, comme ceux de la dengue et de la fièvre jaune. La transmission du virus se fait par des moustiques appartenant à la famille des Culicidae et au genre Aedes dont Aedes aegypti et Aedes albopictus.

 

Comment se transmet la maladie ?

 

Lire la suite

lundi, 11 janvier 2016

Cancer du col de l’utérus : prévention et dépistage (11 01 2016)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 7 janvier 2016 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2014/qSEQ140110244.html

Question écrite n° 10244 de M. Michel Le Scouarnec (sénateur du Morbihan)

Michel Le Scouarnec attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la prévention et le dépistage du cancer du col de l'utérus. En effet, 1 000 décès seraient malheureusement dus au cancer du col de l'utérus chaque année dans notre pays. Or, 90 % d'entre eux pourraient être évités par un meilleur dépistage des femmes âgées de vingt-cinq à soixante-cinq ans. Le frottis est le seul test à la fois simple, rapide et indolore qui permet de détecter des lésions précancéreuses et d'intervenir, le cas échéant, avant le développement d'un cancer.

 

Pourtant les professionnels du secteur estiment que 40 % des femmes ne l'effectueraient pas, notamment les femmes âgées de cinquante à soixante-cinq ans. Plusieurs facteurs expliqueraient ce chiffre. Tout d'abord, pour certaines femmes en situation de précarité le coût de la consultation serait un frein. Ensuite, certains territoires sont dépourvus de gynécologues. Enfin, le manque d'information sur la nécessité de ce dépistage est aussi évoqué.

 

L'Institut national du cancer (INCa) a lancé ces derniers jours une campagne pour inciter les femmes à se faire dépister au moins tous les trois ans. Ce type d'initiative est à encourager pour que le cancer du col de l'utérus ne soit plus une fatalité. Plus largement, la santé des femmes nécessite un suivi spécifique qui mérite d'être conforté, compte tenu notamment des inquiétudes sur la spécialité de gynécologie médicale.

 

C'est pourquoi il lui demande les mesures envisagées pour développer et consolider la prévention et le dépistage du cancer du col de l'utérus. Par ailleurs, il aimerait connaître les dispositions à venir pour une défense accrue et renforcée de la spécialité gynécologie médicale, indispensable à la santé de toutes nos concitoyennes.

 

Réponse du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes publiée dans le JO Sénat du 07/01/2016 p. 30

 

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique