logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

lundi, 07 septembre 2009

véhicule grand public 2030 (07 09 2009)

6, 7 et 8 Septembre 2009 (2/3)

Le véhicule « grand public » d’ici 2030

Rapport publié le 1er avril 2009 sur le site du Centre d’Analyse Stratégique (cliquer ici pour accéder au site du CAE)

http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=957....

 

LES GRANDES ORIENTATIONS DU RAPPORT (sommaire)

- Le contexte inédit et durable qui caractérise l’avenir devrait engendrer une rupture dans les habitudes actuelles

 

- Au niveau mondial, pour être supportable, l’inéluctable croissance du parc automobile devra être compensée par la réduction de la consommation unitaire des véhicules, des émissions polluantes et des rejets de gaz à effet de serre

 

- Le carburant liquide est une source d’énergie bien adaptée à la propulsion des véhicules

 

- Les informations économiques disponibles ne permettent pas à elles seules d’anticiper avec suffisamment de précision les évolutions à venir

 

- Les véhicules thermiques actuels peuvent réduire de moitié leur consommation moyennant une optimisation de leurs performances et la réalisation, grâce à des techniques disponibles, de progrès en matière de rendement, de propreté et de flexibilité, ce qui est de nature à leur assurer encore un grand avenir

 

- Le véhicule hybride rechargeable, qui cumule les avantages du thermique et de l’électricité sans en avoir les inconvénients les plus importants, a toutes les chances d’être le véhicule d’avenir

 

- Pour diviser par 2 la consommation énergétique des véhicules « grand public » dans les dix ans à venir, une incitation forte des pouvoirs publics est nécessaire

 

 

Lire la suite

dimanche, 06 septembre 2009

véhicule grand public 2030 (06 09 2009)

6, 7 et 8 Septembre 2009 (1/3)

Le véhicule « grand public » d’ici 2030

Rapport publié le 1er avril 2009 sur le site du Centre d’Analyse Stratégique (cliquer ici pour accéder au site du CAS)

http://www.strategie.gouv.fr/article.php3?id_article=957....

A la demande de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche (mars 2008), le présent rapport, élaboré sous la responsabilité de Jean SYROTA, a été réalisé grâce au concours d’un chercheur (doctorant) de l’Ecole polytechnique, de quatre chargés de mission du Centre d’analyse stratégique (secrétariat d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la prospective, de l’évaluation des politiques publiques et du développement de l’économie numérique), ainsi qu’au soutien (intégration du rapport) d’un membre du Conseil général des mines (ministère de l’Economie, de l’industrie et de l’emploi).

Objectif du rapport
La réflexion conduite par la mission présidée par Jean SYROTA vise d’une part à envisager les technologies possibles des différents véhicules du futur, d’autre part à proposer des recommandations de politique publique afin de préparer l’avenir du secteur automobile. Compte tenu des proportions respectives des différentes catégories de véhicules commercialisés chaque année, le champ d’investigation est volontairement ciblé sur le véhicule particulier « grand public », à l’exclusion des véhicules utilitaires - lourds ou légers -, des véhicules de transport en commun et des flottes captives à usage professionnel.

La mission s’est intéressée aux problèmes d’infrastructures et de logistique associés, dans la mesure où, par nature, la généralisation d’un type de véhicule ne peut s’envisager qu’accompagné d’un réseau de distribution de l’énergie correspondante (approvisionnement, sécurité...)

LES GRANDES ORIENTATIONS DU RAPPORT (sommaire)

- Le contexte inédit et durable qui caractérise l’avenir devrait engendrer une rupture dans les habitudes actuelles

 

- Au niveau mondial, pour être supportable, l’inéluctable croissance du parc automobile devra être compensée par la réduction de la consommation unitaire des véhicules, des émissions polluantes et des rejets de gaz à effet de serre

 

- Le carburant liquide est une source d’énergie bien adaptée à la propulsion des véhicules

 

- Les informations économiques disponibles ne permettent pas à elles seules d’anticiper avec suffisamment de précision les évolutions à venir

 

- Les véhicules thermiques actuels peuvent réduire de moitié leur consommation moyennant une optimisation de leurs performances et la réalisation, grâce à des techniques disponibles, de progrès en matière de rendement, de propreté et de flexibilité, ce qui est de nature à leur assurer encore un grand avenir

 

- Le véhicule hybride rechargeable, qui cumule les avantages du thermique et de l’électricité sans en avoir les inconvénients les plus importants, a toutes les chances d’être le véhicule d’avenir

 

- Pour diviser par 2 la consommation énergétique des véhicules « grand public » dans les dix ans à venir, une incitation forte des pouvoirs publics est nécessaire

 

Lire la suite

vendredi, 02 mai 2008

sécurité routière : gilet et triangle (02 05 2008)

Gilet et Triangle obligatoires

 

 

Pour renforcer la sécurité des usagers en arrêt d’urgence, à partir du 1er juillet 2008, tous les véhicules devront contenir un gilet rétro-réfléchissant et un triangle de pré-signalisation.

 

 

Article lu le 26 avril 2008 dans La République des Pyrénées.

 

 

 

Le gilet rétro-réfléchissant et le triangle de pré-signalisation seront obligatoires dans tous les véhicules à compter du 1er juillet 2008, rappelle le Centre National d’informations routières (CNIR).

 

 

Le CNIR précise que cette mesure, déjà effective dans de nombreux pays européens, avait été décidée par le comité interministériel de la sécurité routière du 13 février. Cette mesure vise à renforcer la sécurité des usagers en situation d’arrêt d’urgence, afin que le conducteur soit mieux perçu par les autres usagers lorsqu’il sort de son véhicule et que ce véhicule en difficulté soit mieux signalé.

 

 

Lire la suite

mercredi, 28 novembre 2007

contrôle technique auto en 2008 : nouveautés

Contrôle technique automobile en 2008 : plus exigeant, plus long, plus cher

(Lu dans L’internaute Magazine le  27 novembre 2007)

 

A partir du 1er janvier 2008, les voitures seront soumises à un contrôle technique plus sévère, plus long et bien entendu plus cher

L'examen du contrôle technique va s'annoncer plus pointilleux et plus coûteux qu'aujourd'hui. Dès janvier 2008, les 5 200 centres agréés de France seront soumis à une nouvelle réglementation drastique.

Lire la suite

samedi, 24 novembre 2007

controle de vitesse autos (24112007)

Contrôles de la vitesse

 

 

Lu le 15 novembre sur le site du Sénat (questions parlementaires)

 

 

Question écrite n° 01049 de M. Michel Sergent (Pas-de-Calais - SOC)

 

publiée dans le JO Sénat du 26/07/2007 - page 1339

 

 

 

M. Michel Sergent attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur sa volonté de supprimer la présignalisation des appareils de contrôle de la vitesse automobile. Il lui demande si c'est la volonté du Gouvernement d'accentuer 1a répression au détriment de la prévention.

 

 

Réponse du Secrétariat d'État aux transports

 

publiée dans le JO Sénat du 15/11/2007 - page 2097

 

 

L'examen des derniers chiffres de la sécurité routière, notamment le nombre de morts et de blessés sur les routes françaises, montre la nécessité de rester vigilant. Il est indispensable de continuer à prendre des mesures visant à faire évoluer le comportement des automobilistes. Pour autant, la suppression des panneaux signalant les radars automatiques fixes n'est pas envisagée. Le programme de déploiement pour l'année 2007 se poursuit donc dans des conditions de signalement inchangées. L'objectif du Gouvernement n'est pas d'augmenter le produit des amendes perçues par la voie de systèmes automatiques, mais de faire baisser durablement la vitesse des automobilistes sur les routes et le nombre des victimes. La signalisation des radars contribue à la politique de prévention qui constitue un axe important de la politique de sécurité routière.

 

mercredi, 03 octobre 2007

taxes sur véhicules (projets oct.2007)

Projets de taxation des véhicules (lu dans l’Internaute magazine, le 29 septembre 2007)

Dans le cadre du Grenelle de l'environnement, figure en bonne place la création d'une vignette annuelle qui vise à pénaliser les voitures les plus polluantes et récompenser les automobilistes dont les véhicules rejettent peu de gaz carbonique. Le barème suivant fut proposé : versé sous la forme d'un crédit d'impôts, un bonus de 500 euros par an pour les véhicules émettant moins de 100 grammes de CO2 par kilomètre et de 250 euros sous la barre des 120 g/km. Le malus fiscal serait, lui, de 100 euros au-delà de 160 g/km, de 300 euros après 180 g/km et de 750 euros au-dessus de 200 g/km.

 De plus la possibilité d'instaurer en France une eurovignette équivalente à celle qui existe déjà en Allemagne et en Suisse est également étudiée. Le principe du dispositif est simple : faire payer aux camions français et étrangers utilisant les grands axes, une taxe proportionnelle au nombre de kilomètres parcourus sur le territoire français. Cette taxe pourrait rapporter 1 milliard d'euros par an, soit davantage que les péages acquittés chaque année par les camions (800 millions d'euros).
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique