logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 04 juillet 2012

Industrie France : avril 2012 (04 07 2012)

Extraits (hors tableaux et graphiques) d’une note d’analyse publiée le 20 juin 2012 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=91&date=20120620.html

Les commandes dans l'industrie augmentent en avril 2012 (+1,7 %)

Au mois d’avril 2012, les commandes sont en hausse (+1,7 %) dans l’industrie hors matériels de transport (mais y compris automobile). Elles étaient stables en mars (+0,0 %). Les commandes augmentent surtout à l’exportation (+2,8 %).

Au premier trimestre 2012, les commandes augmentent de 1,6 %

Au cours des trois derniers mois (T/T-1), les commandes augmentent dans les « autres industries » (+2,9 %) et dans l’automobile (+2,8 %). En revanche, elles diminuent dans les équipements électriques, électroniques, informatiques et autres machines (-3,4 %).

Sur cette même période, les commandes en provenance de l’étranger sont quasi stables (+0,2 %).

Les commandes hors matériels de transport autres qu'automobile

Lire la suite

vendredi, 11 mai 2012

Les métiers en 2020 (11 05 2012)

Synthèse d’une étude menée conjointement par le CAS et la DARES et publiée le 15 mars 2012 sur le site du Centre d’Analyse Stratégique (cliquer ci-dessous pour accéder au site du CAS)

http://www.strategie.gouv.fr/content/les-metiers-en-2020-...

Les exercices de prospective des métiers et des qualifications, menés conjointement par le Centre d’analyse stratégique (CAS) et la Dares depuis la fin des années 90, permettent d’examiner les perspectives d’évolution à moyen terme de l’emploi par métiers. Entre 2010 et 2020, le nombre de postes à pourvoir devrait se maintenir à un niveau élevé, en raison principalement des départs en fin de carrière.

·         Les métiers en 2020 : progression et féminisation des emplois les plus qualifiés ; dynamisme des métiers d’aide et de soins aux personnes

Ce quatrième exercice présente des projections de postes à pourvoir par métiers à l’horizon 2020, en fonction des départs en fin de carrière attendus dans les dix ans mais aussi du nombre possible de créations d’emploi à cet horizon. Fondées sur un jeu d’hypothèses macroéconomiques relativement prudentes, ces projections laissent entrevoir les tendances suivantes.

Le nombre de postes à pourvoir restera élevé du fait de nombreux départs en fin de carrière entre 2010 et 2020

Lire la suite

mercredi, 25 avril 2012

Conjoncture : avril 2012 (25 04 2012)

Conjoncture : enquête avril 2012

Extraits (hors tableaux et graphiques) d’une note publiée le 23 avril sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=62&d...

En avril 2012, le climat conjoncturel est morose mais se redresse légèrement dans les services

Ensemble des services

D’après les chefs d’entreprise interrogés en avril 2012, la conjoncture dans les services reste morose. Après s’être légèrement amélioré en mars, l’indicateur synthétique du climat des affaires se stabilise en avril, et s’établit à 93, soit toujours en dessous de sa moyenne de long terme (100). Toutefois, l’indicateur de retournement se redresse et signale un climat conjoncturel favorable.

Les entrepreneurs estiment que l’activité a ralenti sur la période récente, mais leurs anticipations d’activité pour les mois à venir se redressent légèrement. Les chefs d’entreprise s’attendent à ce que la demande soit plus favorable ces prochains mois.

Ils estiment que leur résultat d’exploitation s’est dégradé sur la période récente, et restent pessimistes dans leurs anticipations pour les prochains mois.

Les perspectives générales restent moroses mais se redressent par rapport au mois de mars : elles gagnent trois points.

Toujours peu de créations d’emploi

Lire la suite

jeudi, 22 décembre 2011

CONJONCTURE ECONOMIQUE (4/4) (22 11 2011)

NDLR : nous proposons aux lecteurs du blog cette note longue (étalée sur 4 jours) mais très éclairante.

Suite et fin de la Note de Mmes et MM Sandrine Duchêne, Jean-François Ouvrard, Clovis Kerdrain et Émilie Vivas, publiée le 15 décembre 2011 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=vueensemble.htm

 

SOMMAIRE

Résumé

La zone euro marque le pas

·                     Au 3e trimestre 2011, l’activité a nettement accéléré dans les économies avancées

·                     La zone euro entrerait en récession au quatrième trimestre

·                     Au quatrième trimestre, la demande intérieure resterait dynamique aux États-Unis et au Japon, mais les économies émergentes ralentiraient encore

·                     L’accélération du commerce mondial apporterait un léger soutien dans la zone euro au premier semestre 2012

·                     En France, coup de froid sur l’activité à partir du quatrième trimestre

·                     Dégradation de la situation du marché du travail

·                     L’inflation baisserait nettement d’ici mi-2012

·                     Faible progression de la consommation des ménages

·                     L’investissement reculerait

·                     Aléas : conséquences des turbulences financières, finances publiques américaines, impulsion en provenance des économies  émergentes

 

L’inflation baisserait nettement d’ici mi-2012

Recul de l’inflation énergétique et alimentaire

Le niveau élevé du chômage et le degré limité d’utilisation des capacités productives freineraient les pressions inflationnistes. En outre, les prix des matières premières alimentaires importées s’inscrivent en baisse depuis début 2011, après deux années de forte hausse. D’ici juin 2012, la diffusion de ces hausses passées aux prix alimentaires s’achèverait. L’inflation sous-jacente diminuerait donc légèrement, pour atteindre 1,1 % fin juin 2012 après 1,3 % en octobre 2011. L’inflation d’ensemble diminuerait plus nettement, à 1,4 % en juin 2012 après 2,3 % en octobre 2011. Cette baisse de l’inflation trouverait son origine dans un très fort recul des prix de l’énergie que la hausse du taux réduit de TVA ne viendrait que très modestement compenser ( 0,1 point à la hausse sur l’inflation d’ensemble à l’horizon de juin 2012).

Faible progression de la consommation des ménages

Lire la suite

mercredi, 21 décembre 2011

CONJONCTURE ECONOMIQUE (3/4) (21 11 2011)

NDLR : nous proposons aux lecteurs du blog cette note longue (étalée sur 4 jours) mais très éclairante.

Suite de la Note de Mmes et MM Sandrine Duchêne, Jean-François Ouvrard, Clovis Kerdrain et Émilie Vivas, publiée le 15 décembre 2011 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=vueensemble.htm

 

SOMMAIRE

Résumé

La zone euro marque le pas

·                     Au 3e trimestre 2011, l’activité a nettement accéléré dans les économies avancées

·                     La zone euro entrerait en récession au quatrième trimestre

·                     Au quatrième trimestre, la demande intérieure resterait dynamique aux États-Unis et au Japon, mais les économies émergentes ralentiraient encore

·                     L’accélération du commerce mondial apporterait un léger soutien dans la zone euro au premier semestre 2012

·                     En France, coup de froid sur l’activité à partir du quatrième trimestre

·                     Dégradation de la situation du marché du travail

·                     L’inflation baisserait nettement d’ici mi-2012

·                     Faible progression de la consommation des ménages

·                     L’investissement reculerait

·                     Aléas : conséquences des turbulences financières, finances publiques américaines, impulsion en provenance des économies  émergentes

En France, coup de froid sur l’activité à partir du quatrième trimestre

Lire la suite

mardi, 20 décembre 2011

CONJONCTURE ECONOMIQUE (2/4) (20 12 2011)

NDLR : nous proposons aux lecteurs du blog cette note longue (étalée sur 4 jours) mais très éclairante.

Suite de la Note de Mmes et MM Sandrine Duchêne, Jean-François Ouvrard, Clovis Kerdrain et Émilie Vivas, publiée le 15 décembre 2011 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=17&sous_theme=3&page=vueensemble.htm

 

SOMMAIRE

Résumé

La zone euro marque le pas

·                     Au 3e trimestre 2011, l’activité a nettement accéléré dans les économies avancées

·                     La zone euro entrerait en récession au quatrième trimestre

·                     Au quatrième trimestre, la demande intérieure resterait dynamique aux États-Unis et au Japon, mais les économies émergentes ralentiraient encore

·                     L’accélération du commerce mondial apporterait un léger soutien dans la zone euro au premier semestre 2012

·                     En France, coup de froid sur l’activité à partir du quatrième trimestre

·                     Dégradation de la situation du marché du travail

·                     L’inflation baisserait nettement d’ici mi-2012

·                     Faible progression de la consommation des ménages

·                     L’investissement reculerait

·                     Aléas : conséquences des turbulences financières, finances publiques américaines, impulsion en provenance des économies  émergentes

 

La zone euro entrerait en récession au quatrième trimestre

Depuis juillet 2011, le climat des affaires s’est nettement dégradé dans la zone euro

Le climat des affaires dans la zone euro s’est nettement dégradé depuis l’été (cf. graphique 1). Dans le secteur manufacturier, il se situe en novembre nettement en dessous de sa moyenne de longue période pour les principales économies de la zone, laissant attendre une contraction de l’activité au quatrième trimestre.

Les turbulences financières pèsent sur les perspectives d’activité

Les turbulences financières observées depuis l’été pèsent sur le climat conjoncturel dans la zone euro. Le fort regain d’incertitude entraîne en effet une dégradation des conditions de financement de plusieurs États, une montée des tensions sur les marchés interbancaires et une progression globale de l’aversion au risque. Face à ces turbulences, les banques centrales des pays avancés ont accru leur mobilisation d’instruments non conventionnels. Mais l’incertitude sur les marchés financiers affecte la confiance des consommateurs et des investisseurs et l’accès au crédit.

Les politiques budgétaires continuent de se resserrer dans la zone euro

En outre, les mesures prises dans la zone euro pour réduire les déficits publics pèseraient sur le revenu des ménages et sur leur consommation. Elles freineraient également la dépense publique.

Une contraction d’intensité variable selon les pays

Les pays de la zone euro ne seraient toutefois pas affectés avec la même intensité par la contraction de l’activité. En Espagne, le recul de la demande externe se conjuguerait à une demande intérieure déjà très affaiblie, et l’activité reculerait fortement au quatrième trimestre (-0,5 %). En Allemagne et en France, en revanche, une certaine résistance de la demande intérieure permettrait d’amortir les conséquences du ralentissement à l’oeuvre au sein de la zone euro : l’activité s’y replierait moins vivement au 4e trimestre (-0,2 % dans les deux pays).

Au quatrième trimestre, la demande intérieure resterait dynamique aux États-Unis et au Japon, mais les économies émergentes ralentiraient encore

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique