logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 07 novembre 2018

Informatique : rançongiciels (07 11 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 10 octobre 2018 sur le site du Service-public (cliquer ici pour accéder au site Service-public)

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12...

Ordinateurs, tablettes, smartphones : contre les rançongiciels, que faire ?

Publié le 10 octobre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous venez de lancer sur votre ordinateur, votre tablette ou encore votre smartphone un programme malveillant ? Et votre appareil est maintenant bloqué à cause d'un rançongiciel (ransomware) qui vous réclame de l'argent pour retrouver un usage normal de votre appareil ? Que faire ? Service-public.fr vous explique comment réagir !

En cas de blocage de votre ordinateur, tablette ou smartphone à cause d'un rançongiciel , il vous est demandé de fournir une certaine somme d'argent en échange de la clé de déchiffrement qui devrait permettre de restaurer les fichiers rendus inaccessibles (documents de travail, photos de vacances, musique...). Face à cette situation, Service-public.fr vous recommande :

  • de signaler d'abord le chantage dont vous êtes victime en ligne sur le site www.internet-signalement.gouv.fr  ;
  • et de porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie.

Pour vous aider ensuite face à ce type de situation, Service-public.fr vous recommande de consulter le site www.nomoreransom.org , véritable interface entre les victimes et les fournisseurs d'outils et de solutions pour le déblocage et/ou le déchiffrement de vos fichiers bloqués.

  Rappel :

Néanmoins, avant tout problème, pensez à protéger vos appareils :

  • en installant un antivirus et ses mises à jour ;
  • en mettant en place un logiciel anti-spam ;
  • et en nettoyant régulièrement votre appareil de ses fichiers temporaires.

Et aussi

mardi, 06 novembre 2018

Sel et alimentation (06 11 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 5 octobre 2018 sur le site du Service-public (cliquer ici pour accéder au site Service-public)

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12...

Sel dans l'alimentation : des excès nuisibles à la santé

Publié le 05 octobre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Alors que la commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle propose de réduire sel, sucre et additifs dans les produits ultra-transformés, Service-public.fr fait le point sur la consommation de sel des Français et ses risques pour leur santé.

Risques liés à un excès de consommation de sel

Le sel est nécessaire au fonctionnement de l'organisme. Cependant, en consommer en excès peut favoriser le développement de certaines maladies : l'hypertension, les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose, le cancer gastrique ou encore l'insuffisance rénale. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 2,5 millions de décès pourraient être évités chaque année dans le monde si sa consommation était ramenée au niveau recommandé. En France, 35 000 décès sont imputables au sel.

Quels sont les aliments concernés ?

 

Lire la suite

lundi, 05 novembre 2018

Ce qui change au 1er novembre 2018 (05 11 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 26 octobre 2018 sur le site Service-public (cliquer ici pour accéder au site Service-public)

https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12994?xtor=EPR-100.html

Publié le 26 octobre 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Trêve hivernale, retraites complémentaires, allocation aux adultes handicapés (AAH) ou encore tarifs du gaz : retrouvez les principales nouveautés au 1er novembre 2018.

Trêve hivernale

Comme chaque année, les expulsions de locataires sont suspendues pendant la période dite de « trêve hivernale »du 1er novembre au 31 mars de l'année suivante.

Locataires, propriétaires : pas d'expulsion locative du 1er novembre 2018 au 31 mars 2019

Retraites complémentaires

Le montant des retraites complémentaires Agirc et Arrco est revalorisé de 0,6 % à compter du 1er novembre 2018.

Retraites complémentaires du privé : revalorisation de 0,6 % au 1er novembre 2018

Allocation aux adultes handicapés (AAH)

Le montant maximal de l'AAH va être porté à 860 € par mois à partir du 1er novembre 2018.

Revalorisation exceptionnelle de l'AAH  

Tarifs du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie augmentent de 5,79 % en moyenne au 1er novembre 2018 par rapport au barème en vigueur en octobre 2018.

Tarifs réglementés du gaz : + 5,79 % au 1er novembre 2018

Changement de fréquence TNT

Pour les téléspectateurs habitant dans le Languedoc Roussillon et qui reçoivent la télévision par une antenne râteau, la fréquence change le 6 novembre 2018. Il faudra donc effectuer une nouvelle recherche avec la télécommande pour chercher les chaînes de télévision. Ce changement ne nécessite pas d’acheter de nouveau matériel.

En savoir plus

https://www.recevoirlatnt.fr/particuliers/changement-de-frequences/preparez-vous/html

Avion: bagages cabine payants chez Ryanair et Wizzair

Depuis le 1er novembre, afin de réduire procédures et retards, Ryanair facture les bagages cabine de moins de 10 kilos pouvant être placés dans le compartiment au-dessus des sièges. Pour garder votre bagage avec vous, vous devrez désormais opter pour l’embarquement prioritaire au moment de la réservation (6€)Vous pouvez aussi opter pour l’enregistrement en soute au moment de la réservation pour 8€ (10€, s’il est effectué en ligne durant les 40 minutes précédant le départ). Seul un petit sac (40 cm x 20 cm x 25 cm maximum) pouvant être placé sous le siège devant vous est accepté gratuitement.. 

À noter que la compagnie Wizzair a modifié sa politique des bagages au 1er novembre : seuls les sacs de moins de 10 kilos ne dépassant pas 40x30x20cm sont désormais gratuits.

samedi, 03 novembre 2018

Rappel de produits (mise à jour du 02 11 2018) (03 11 2018)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site de la DGCCRF)

https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-rappels-de-produits.html

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

30/10/2018 - Avis de rappel de galettes de sarrasin No Gluten de marque CARREFOUR

Nom du produit : Galettes de sarrasin No gluten

Référence : GENCOD : 3560070952892                Lot : 297 DLC : 13/11/2018

Risque : Conditionnement de crêpes sans gluten dans l'emballage Galettes sans gluten. Les allergènes « lait » et « oeufs »  ne sont pas présents sur l’étiquetage.

Commentaire : Si le consommateur présente une allergie à ces ingrédients, ne pas consommer et rapporter le produit dans le point de vente

29/10/2018 - Avis de rappel d’un chauffage d’appoint à gaz de marque CAMPINGAZ

chauffage appoint campinggaz.JPG

Nom du produit : Chauffage d'appoint à gaz IR5000

Référence : 3000003709   Gencod : 3138522082505

Lot : numéro de lot compris entre 18/787 et 18/1025

Risque : Certains appareils présentent un défaut entraînant un mauvais fonctionnement du dispositif de contrôle d'atmosphère.

Mesure prise par le professionnel : Le professionnel demande de cesser d'utiliser l'appareil et d'appeler le service consommateur au 04 78 86 88 94 de 9h à 12h ou de 13h à 17h ou par mail infofrance@newellco.com

Page internet : https://www.campingaz.com/fr/p-27661-product-recall-heaters.aspx

 

Liste des rappels des 30 jours précédents

 

Lire la suite

vendredi, 02 novembre 2018

Risques de l’Illectronisme (02 11 2018)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 11 octobre 2018 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2018/qSEQ180706346.html

Question écrite n° 06346 de Mme Marie-Françoise Perol-Dumont (sénatrice de Haute-Vienne) 

Mme Marie-Françoise Perol-Dumont attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès du Premier ministre, chargé du numérique sur les dangers de l'illectronisme, c'est-à-dire de l'illettrisme numérique, dans un contexte où le Gouvernement a pour objectif la dématérialisation totale des services publics en 2022. Si l'on peut se féliciter d'une telle initiative qui vise à améliorer la qualité des services publics pour les usagers, à offrir un environnement de travail modernisé aux agents publics et à accompagner la baisse des dépenses publiques pour les contribuables, une telle reforme va rendre incontournable l'utilisation des outils numériques.

 

Or, on peut s'interroger sur le fait que chacun de nos concitoyens sera à même de maîtriser ces outils dans quatre ans alors que l'illectronisme affecte 15 % de la population française. En effet, et contrairement aux idées reçues, cette problématique ne concerne pas que les personnes d'un certain âge mais bien une frange de la population assez large : de nombreux jeunes en situation de précarité sont par exemple tout à fait capables d'utiliser Facebook sur leur smartphone sans, dans le même temps, être capables de réaliser une démarche en ligne. Au-delà des seules démarches administratives, il va devenir de plus en plus compliqué d'exercer un travail, ou d'en rechercher un, sans savoir se servir d'un ordinateur.

 

Elle lui demande donc ce qu'il entend mettre en place pour que chacun puisse être à même d'appréhender sereinement en 2022 la dématérialisation promise par le Gouvernement.

Réponse du Secrétariat d'État, auprès du Premier ministre, chargé du numérique publiée dans le JO Sénat du 11/10/2018 p. 5185

 

Lire la suite

mercredi, 31 octobre 2018

Radars automatiques : flashs 2017 (31 10 2018)

Nous vous proposons aujourd’hui cette note d’information publiée le 19 septembre 2018 sur le site Vie-publique (cliquer ici pour accéder au site Vie-publique)

http://www.vie-publique.fr/actualite/alaune/radars-automatiques-26-1-millions-flashs-2017.html?xtor=EPR-56.html

Radars automatiques : 26,1 millions de flashs en 2017

Le 13 septembre 2018, le Ministère de l’intérieur a publié le bilan 2017 du contrôle des infractions routières réalisé par les radars automatiques. En 2017, les radars automatiques ont pris 26,1 millions de clichés ("flashs"). La hausse du nombre d’envois d’avis de contravention (+6,1% par rapport à 2016) traduit un renforcement de l’efficacité du système.

Les faits marquants en 2017

Le nombre de flashs augmente de 2% par rapport à 2016. Cela est dû à la mise en service de 72 radars autonomes (radars "chantier") et 32 radars discriminants supplémentaires.

En 2017, les excès de vitesse supérieurs à 20 kilomètres par heure représentent 4,4% des infractions (6% en 2016). La baisse des infractions relevées par les "radars feux rouges" se confirme de nouveau en 2017 (-8,2%).

L’année 2017 a été marquée par l’entrée en vigueur de l’obligation de désignation pour les entreprises du conducteur responsable en cas d’infraction. 2,6 millions de désignations ont été faites pour les conducteurs de véhicules d’entreprise. Le nombre d’infractions commises au volant de véhicules d’entreprise baisse de 9,4% par rapport à 2016.

Le bilan répertorie les 10 radars fixes qui ont le plus flashé en 2017. Ils sont tous situés sur des axes à très fort trafic.

La hausse du nombre d’avis de contraventions envoyés à l’étranger (3 millions, soit +8,2% par rapport à 2016) est la conséquence de la mise en œuvre, courant 2017, de nouveaux échanges transfrontaliers d’informations avec la Hongrie, la Slovaquie, la République Tchèque et le Portugal, portant à 13 le nombre des pays partenaires en matière de sécurité routière.

Le taux de contestation des avis liés à l’excès de vitesse (1,4%) est stable par rapport à 2016, alors que le taux de contestation à la suite d’une infraction au feu rouge (4,9%) est en hausse de 0,9% par rapport à 2016.

L’augmentation des recettes

L’augmentation du nombre des contraventions a engendré celle des recettes, la part de celles-ci issues de sanctions à l’égard des conducteurs étrangers représente 34,2% des recettes totales.

L’ensemble de ces recettes, soit 1,013 milliard d’euros (+10%), a servi à alimenter le compte d’affectation spéciale “Contrôle de la circulation et du stationnement routiers”. Il est à mettre en rapport avec les 3,6 milliards d’euros dépensés par l’État pour la sécurité routière et avec les 38,3 milliards d’euros de préjudice annuel causé par les accidents de la route (soit 1,7% du PIB).

Sur la toile publique

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique