logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 08 mars 2017

Particules fines : risques (08 03 2017)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 9 février 2017 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ161123893.html

Question écrite n° 23893 de M. Roland Courteau (sénateur de l’Aude)

Roland Courteau expose à Mme la ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat que chaque année on dénombre 48 000 décès prématurés imputables aux particules fines dans l'air.

 
Il lui indique que tous les territoires sont touchés, y compris les zones rurales et que selon Santé publique France, « si la perte d'espérance de vie, due aux particules fines, à 30 ans, est supérieure dans les zones urbaines de plus de 100 000 habitants (quinze mois), elle est également conséquente sur le reste du territoire (dix mois dans les zones de 2 000 à 100 0000 habitants et neuf mois dans les zones rurales)… ».


Enfin, il lui fait aussi remarquer que la pollution de l'air a également un impact important sur les écosystèmes, les matériaux et les bâtiments.

 
Il lui demande de bien vouloir lui rappeler l'ensemble des mesures déjà prises et de lui préciser celles qu'elle compte prendre afin que soit respecté « le droit à chacun de respirer un air qui ne nuise pas à sa santé… ».

 

Réponse du Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer, chargé des relations internationales sur le climat publiée dans le JO Sénat du 09/02/2017 p. 527

 

Lire la suite

lundi, 06 mars 2017

Disponibilité des vaccins obligatoires (06 03 2017)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 10 février 2017 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2017/qSEQ17021136G.html

Question d'actualité au gouvernement n° 1136G de M. Jean-Claude Requier (sénateur du Lot)

Hier, le Conseil d'État a enjoint au Gouvernement de prendre, dans un délai de six mois, des mesures pour rendre disponibles les vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, les trois seuls vaccins obligatoires.

 
Actuellement les laboratoires associent ces trois vaccins à d'autres, si bien que, pour se mettre en conformité avec la loi, il faut recourir à des vaccins hexavalents, qui vaccinent aussi contre la coqueluche, l'haemophilus influenzae et l'hépatite B. Au passage, cela permet aux laboratoires d'augmenter leurs marges.

 
Le Conseil d'État a été on ne peut plus clair et a demandé au Gouvernement de permettre l'application stricte de la loi : trois vaccinations sont obligatoires et pas davantage, même si les autres sont, je le rappelle, très fortement conseillées.

 

Aux termes de cette décision, « la loi, qui n'impose que trois obligations de vaccination, implique nécessairement qu'il soit possible de s'y conformer en usant de vaccins qui ne contiennent que ces trois vaccinations. »

 

Toutefois, il semble que cette décision soit en pratique très difficile à mettre en œuvre, surtout dans le délai de six mois. Alors, comment va faire le Gouvernement ?

 
Mme Marisol Touraine a immédiatement saisi ses services, de même que l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Que peut-on en attendre ?

 
Mme la ministre pense-t-elle possible de proposer d'ici à six mois le vaccin DTP, qui n'existe plus, ou envisage-t-elle de rendre obligatoires les six vaccins contenus dans le vaccin hexavalent, hypothèse du reste évoquée par le Conseil d'État lui-même dans son ordonnance ? 

Enfin, je tiens à préciser que nous partageons entièrement l'analyse du Conseil d'État, qui a écarté l'argumentation des requérants sur les risques allégués des vaccinations non obligatoires, soulignant « qu'aucun élément sérieux n'est apporté sur l'existence d'un risque d'atteinte à l'intégrité de la personne et de mise en danger d'autrui. »

 

Le Gouvernement a-t-il l'intention de renforcer sa politique vaccinale, tordant ainsi le cou à nombre d'idées reçues et de préjugés pouvant mettre en danger la santé de nos concitoyens ?

 

Réponse du Secrétariat d'État, auprès du ministère des affaires sociales et de la santé, chargé des personnes âgées et de l'autonomie publiée dans le JO Sénat du 10/02/2017 p. 1392

 

Lire la suite

jeudi, 02 mars 2017

Gérontologie : actions d'information et de formation en 64 (02 03 2017)

CALENDRIER MENSUEL DES ACTIONS DE LA GERONTOLOGIE ET DU HANDICAP DANS LES PYRENEES ATLANTIQUES : Mars 2015

Nous diffusons volontiers les actions relayées et coordonnées par nos amis du CIAPA (Comité départemental d'Intervention et d'Animation Pour l'Autonomie) sur notre département (cliquer ici pour accéder au site du CIAPA)

http://ciapa.fr/index.html

lieu/date

m

j

v

l

m

m

j

v

l

m

m

j

v

s

l

m

m

j

v

l

m

m

j

v

 

1

2

3

6

7

8

9

10

13

14

15

16

17

18

20

21

22

23

24

27

28

29

30

31

Anglet

 

     

x

     

 

 

 

   

x

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Billère

x

       

x

 

x

 

 

x

 

x

 

   

x

 

x

 

 

x

 

x

Biarritz

 

       

x

   

 

 

x

   

 

   

x

 

 

 

 

xx

 

 

Gan

 

             

 

 

 

   

 

   

 

 

 

 

 

x

 

 

Gelos

 

             

 

 

 

   

 

   

 

 

x

 

 

 

 

 

Jurançon

 

             

 

 

 

x

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Lescar

 

   

x

       

 

 

 

   

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Morlaas

 

             

x

 

 

   

 

x

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Navarrenx

 

 

x

       

x

 

 

 

 

x

 

   

 

 

x

 

 

 

 

 

Oloron

 

     

x

   

xx

 

 

 

   

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 

Orthez

 

         

x

 

 

 

 

x

 

 

   

 

 

 

 

 

 

x

x

Pau

x

   

xxx

 

xx

   

xx

 

 

 

x

 

xxxx

 

 

x

xx

x

 

 

 

 

Salies de Béarn

 

x

       

x

 

 

 

 

x

 

 

   

 

x

 

 

 

 

 

 

Sauveterre

 

x

 

x

x

     

x

x

 

   

 

x

x

 

 

 

x

x

 

 

 

Thèze

 

 

 

         

 

 

x

   

 

   

x

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

lundi, 27 février 2017

Accès partiel aux professions de santé (27 02 2017)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 2 février 2017 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2016/qSEQ161224192.html

Question écrite n° 24192 de Mme Corinne Imbert (sénateur de Charente-Maritime)

 

Mme Corinne Imbert attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé concernant l'accès partiel aux professions de santé. Prévue dans un projet d'ordonnance du Gouvernement, l'ouverture aux professionnels de santé partiellement qualifiés venant de tout pays membre de l'Union européenne s'avère en effet particulièrement inquiétante quant à la qualité et la sécurité des soins prodigués.

 

Cela pourrait rendre en outre l'offre de soins totalement opaque et incompréhensible pour les patients qui ne pourront ainsi plus distinguer les différents champs de compétences des professionnels. Aussi, lui demande-t-elle ce que le Gouvernement entend mener comme réflexion concernant ce projet d'ordonnance visant à élargir les modalités d'accès tout en garantissant aux patients les soins de la meilleure qualité possible.

 

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé publiée dans le JO Sénat du 02/02/2017 - page 402

 

Lire la suite

lundi, 20 février 2017

Hôpitaux : pénibilité du travail (20 02 2017)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 26 janvier 2017 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/questions/base/2015/qSEQ150114605.html

Question écrite n° 14605 de Mme Corinne Imbert (sénatrice de Charente-Maritime)

 

Mme Corinne Imbert attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la hausse de la pénibilité du travail à l'hôpital public. En effet, un rapport du centre d'études de l'emploi paru en avril 2014 démontre que les multiples réformes touchant au secteur hospitalier, notamment celle de la tarification à l'activité, ont masqué la problématique du travail des professionnels de santé.

 

Dans cette étude, il apparaît clairement que l'emploi est devenu une simple variable d'ajustement, qui ne tient pas compte de la charge des missions. Les conséquences directes sont l'intensification des rythmes de travail, la flexibilité temporelle et l'accroissement d'une pression déjà bien connue notamment sur les internes en médecine.

 

Aussi, bien qu'il soit nécessaire de rationaliser notre système de santé, d'équilibrer les dépenses et de gérer au mieux le fonctionnement des hôpitaux publics, elle lui demande si le ministère va s'engager dans un processus visant à améliorer les conditions de travail des soignants les plus précaires et soumis à un rythme très contraignant, pouvant avoir des conséquences directes sur les patients.

 

Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé publiée dans le JO Sénat du 26/01/2017 p. 267

 

Lire la suite

samedi, 18 février 2017

Rappel de produits (mise à jour du 17 février 2017) (18 02 2017)

En fonction des alertes, nous proposons ici chaque samedi une liste d’avis publiés dernièrement sur le site de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) du Ministère de l’Economie (cliquer ici pour accéder au site du Ministère de l’Economie)

http://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Securite/Alertes/Avis-...

NDLR du Blog : Les avis de rappels de produits sur le site de la DGCCRF comportent un résumé (produit, société, nature du risque) et surtout un lien permettant d’ouvrir par simple clic une fiche avec photo, description, références du produit et la démarche proposée ; ce lien peut ne plus être opérationnel si la durée de l’alerte est dépassée

 

16/02/2017 Avis de rappel de cosmétiques « Minicupcake » de marque AUTOUR DU BAIN

La ressemblance de ce cosmétique avec un produit alimentaire est facteur de confusion, en particulier pour les jeunes enfants. La présence de petits éléments détachables sur ce produit expose ces derniers à un risque de suffocation s’ils les portent à la bouche

DESIGNATION OU MODELE :    Modèle : Orange cannelle

 

16/02/2017 Avis de rappel d’une ceinture de marque BREAL

Présence de chrome VI, substance très allergisante dès le contact avec la peau, entraînant un risque pour les personnes utilisatrices

DESIGNATION OU MODELE :

Modèle : Alajane coloris taupe      Référence : 1904020/707 coloris 707

 

13/02/2017 - Avis de rappel d’un parc pour enfant, de marque AMAL II

L’intervalle entre certaines balustres présente un risque de strangulation et de suffocation pour les enfants qui tenteraient de s’y introduire

DESIGNATION OU MODELE :

Modèle : HUGO   Référence : 709110 – mfr 1413699

 

10/02/2017 - Avis de rappel d’une marionnette peluche, de marque EDDY TOYS

Présence d’un petit élément détachable (petit anneau du compartiment à piles) qui entraine un risque d’ingestion par les jeunes enfants

NOM DU PRODUIT : marionnette peluche sonore

MARQUE : EDDY TOYS – vendu dans les magasins à enseigne GIFI.

DESIGNATION OU MODELE : Référence : 336239

 

Liste des rappels des 30 jours précédents

 

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique