logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 13 juillet 2017

Prix à la consommation (juin 2017) (13 07 2017)


 

En juin 2017, l'indice des prix à la consommation (IPC) est stable pour le 2e mois consécutif. Corrigé des variations saisonnières, il est également inchangé, après un repli de 0,2 % en mai. Sur un an, les prix à la consommation ralentissent légèrement (+0,7 % après +0,8 %).

Sur le mois, la hausse des prix des services due à un rebond saisonnier des services de transports est compensée par un recul des prix de l'énergie et un repli saisonnier des prix des produits alimentaires. Les prix des produits manufacturés augmentent à peine sur le mois, comme au cours des deux mois précédents.

Hausse saisonnière des prix des services

En juin 2017, les prix des services augmentent de 0,3 % après avoir été stables le mois précédent. Cette hausse provient d'un rebond saisonnier des prix des services de transport aérien (+5,0 % après −8,7 % ; +2,4 % sur un an). Les prix des services de santé croissent encore (+0,6 % après +0,7 %) après la revalorisation, en mai, du tarif des consultations des médecins. En revanche, les prix des services de communication reculent encore nettement (−1,0 % comme en mai ; −4,9 % sur un an) du fait d'une baisse de prix de certaines offres de téléphonie mobile et, dans une moindre mesure, de la fin des frais d'itinérance en Europe. Les prix des « autres services » ralentissent en juin (+0,2 % après +0,4 %) : la baisse des tarifs d'assurance (−0,5 % après +0,9 % ; +2,2 % sur un an) liée à des offres promotionnelles sur les contrats d'assurance habitation est toutefois atténuée par une accélération saisonnière des services d'hébergement (+3,1 % après +1,9 % ; +0,1 % sur un an).

 

Nouvelle baisse des prix de l'énergie

En juin 2017, les prix de l'énergie baissent pour le quatrième mois consécutif (−1,1 % après −0,3 % en avril et −1,5 % en mai). Sur un an, ils ralentissent fortement à +1,9 %, plus faible hausse depuis octobre 2016. Le nouveau recul mensuel des prix de l'énergie résulte exclusivement de celui des produits pétroliers (−2,2 % après −2,1 %). Les prix du gaz naturel et du gaz de ville sont stables en juin (+9,0 % sur un an). Les prix de l'électricité demeurent identiques depuis août 2016.

 

Repli saisonnier des prix des produits frais

En juin 2017, les prix de l'alimentation se replient de 0,3 % après un rebond à +0,7 % en mai. Sur un an, ils accélèrent à +0,8 % après +0,4 % en mai. Le repli mensuel est lié à celui, saisonnier, des prix des produits frais (−2,3 % sur le mois). Sur un an, les prix des produits frais rebondissent (+1,5 %), après un recul ponctuel de 0,3 % en mai. Hors produits frais, les prix de l'alimentation ralentissent à peine (+0,1 % sur le mois après +0,2 % ; +0,6 % sur un an), du fait d'une décélération du prix des viandes (+0,2 % après +0,4 % ; +1,2 % sur un an).

Tabac : prix en recul encore léger sur le mois. Sur un an, la hausse reste soutenue à +2,4 %.

Faible hausse des prix des produits manufacturés

Les prix des produits manufacturés augmentent peu en juin 2017 (+0,1 %, comme au cours des deux mois précédents). Sur un an, leur recul s'atténue encore (−0,3 % après −0,7 %). Sur le mois, les prix de l'habillement et chaussures ralentissent à peine (+0,4 % après +0,5 %). Sur un an, leur prix bondissent à +1,7 % après −0,5 % en mai en raison d'un démarrage des soldes d'été plus tardif que l'année dernière. Les prix des « autres produits manufacturés » sont stables après +0,1 % le mois précédent (−0,3 % sur un an). Les prix des produits de santé reculent de 0,1 % comme en mai.

 

Faible hausse de l'inflation sous-jacente sur un an

En juin 2017, l'indice d'inflation sous-jacente (ISJ) augmente de 0,1% après avoir été stable en mai. Sur un an, il croît au même rythme que le mois précédent (+0,4 %). L'indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est inchangé comme le mois précédent ; sur un an, il s'infléchit très légèrement (+0,8 %, après +0,9 %).

 

*Les indices d'inflation sous-jacente excluent les tarifs publics et les produits à prix volatils, et sont corrigés des mesures fiscales et des variations saisonnières. Ils sont calculés pour tous les ménages et pour la France métropolitaine.

**IPCH : indice des prix à la consommation harmonisé, utilisé pour les comparaisons entre membres de l'Union européenne. Il est calculé pour tous les ménages, France hors Mayotte.

Commentaires

Bonjour,"pondent ces statistiques" devraient aller faire leurs courses!!!
Tout augmente,sauf les retraites qui vont baisser grâce à MACRON!
Et ce qui ne baisse pas,ce sont les indemnités de nos parasites de POLITIQUES!

Écrit par : SILVY Michel. | lundi, 17 juillet 2017

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique