logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 14 juillet 2015

Soins primaires : personne âgée et polypathologie (14 07 2015)

Nous proposons aujourd’hui un extrait (l’introduction) d’une longue fiche détaillée publiée en avril 2015 sur le site de la Haute Autorité de Santé (cliquer ici pour accéder au site de la HAS)

http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_2028194/fr/prendre-en-charge-une-personne-agee-polypathologique-en-soins-primaires

Prendre en charge une personne âgée polypathologique en soins primaires

Cette fiche propose une approche globale centrée sur la personne âgée et sa poly-pathologie. Elle concerne des patients autonomes ou avec perte d’autonomie.

Points-clés


 

• La prévalence des maladies chroniques augmente régulièrement en raison de l’allongement de l’espérance de vie. À partir de 75 ans, la présence simultanée d’au moins 2 maladies chroniques est très fréquente. Aux risques liés à la poly-pathologie, s’ajoutent ceux liés à la poly-médication et à la multiplicité de prescripteurs.

• La prise en charge des patients atteints de plusieurs maladies chroniques est un processus continu : identification des patients, information, dialogue et évaluation, planification des soins, suivi et réajustement avec le patient et son entourage.

• Les approches les plus efficaces associent la prise en charge des pathologies chroniques à celle des difficultés fonctionnelles, sociales et psychologiques. Elles doivent être hiérarchisées en fonction de la gravité des maladies et des priorités des patients.

• La prise en charge est pluri-professionnelle : elle fait appel à la concertation entre professionnels et à la délivrance au patient de messages clés harmonisés.

• Elle met en exergue la responsabilité du médecin traitant pour coordonner le parcours, organiser les interventions des différents acteurs et gérer les médications multiples.

• Elle nécessite d’impliquer le patient en l’informant, en lui proposant si besoin une éducation thérapeutique, et en l’associant au suivi des décisions thérapeutiques.

• Le suivi des patients doit être renforcé dans les périodes à risque de rupture du parcours, en particulier après une hospitalisation, afin de prévenir le risque de réadmission non programmée.

• Lorsque la situation du patient nécessite un travail formalisé à plusieurs professionnels, un plan personnalisé de santé (PPS) doit être envisagé.

 

Lire la suite sur le site de la Haute Autorité de Santé (voir lien supra)

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique