logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 21 avril 2015

Alcool et jeunes (21 05 2015)

Nous proposons cet article publié dans le dernier numéro d’Equilibres (n° 114 avril-mai 2015), la revue de l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES)

http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/equilibre/numeros/114...

Les ivresses de plus en plus fréquentes chez les jeunes

Les résultats du Baromètre santé Inpes 2014 indiquent qu’un nombre croissant de jeunes pratiquent l'alcoolisation massive. La hausse des consommations excessives d’alcool chez les 18-25 ans est une tendance relevée par les Baromètres santé depuis dix ans. Cette recherche d'ivresse, qui s'apparente aubinge drinking (alcoolisation massive rapide) des Anglo-saxons, est étudiée pour la première fois en France.

Le Baromètre santé permet d’analyser l’évolution des comportements des Français vis-à-vis de l’alcool et de la représentation qu’ils s’en font. Les premiers résultats analysés concernent la manière de s'alcooliser des 18-25 ans : les jeunes ne boivent pas tous les jours (moins de 2 % ont une consommation quotidienne), mais « s'offrent » régulièrement une « cuite », prenant des risques inconsidérés à cette occasion. Cette alcoolisation ponctuelle importante (API) aussi nommée binge drinking correspond à plus de six verres d'alcool en une seule fois.

Un phénomène générationnel qui touche de plus en plus les filles


Ce phénomène s’observe majoritairement chez les jeunes : 14 % des 15-24 ans, 10 % des 25-34 ans, et 6 % des 35-44 ans sont concernés. En dix ans, la proportion de jeunes ayant connu un état d’ivresse dans l’année est passée de 33 % à 46 % et la part de ceux ayant connu au moins trois ivresses dans l’année a presque doublé, passant de 15 % à 29 %. Cette tendance à la hausse s’observe plus particulièrement chez les jeunes femmes et notamment chez les étudiantes : 28 % d’entre elles déclarent au moins trois ivresses dans l’année en 2014, contre 19 % en 2010 et « seulement » 8 % en 2005. Ces chiffres restent stables parmi les étudiants garçons.

Ces résultats montrent que le modèle d'alcoolisation des jeunes Français se rapproche de celui des pays nordiques et anglo-saxons, assez fortement marqués par le binge drinking et justifie le renforcement des mesures contre les consommations excessives d’alcool prises par les députés.

La communication de l’Inpes envers les jeunes

L'Inpes s'intéresse d’autant plus à la santé des jeunes que les habitudes prises à cet âge risquent de s'ancrer à l'âge adulte. Loin des discours moralisateurs et alarmistes qui ne portent pas à cet âge, l’Institut cherche à développer une communication efficace auprès de ce public, bien moins réceptif aux risques santé qu'à l'attirance pour l'interdit et la fête dans tous ses excès. À l’instar du manga interactif Attraction pour les dissuader de fumer ou du site onsexprime.fr pour les inciter à avoir une sexualité protégée, l’Institut a créé des outils et des campagnes spécifiques comme « Boire Trop. Des sensations Trop extrêmes » pour limiter les ivresses répétées et rendre les dangers immédiats d’une consommation d’alcool excessive plus tangibles, « Esquive la tise » – une websérie humoristique pour dire non à l’alcool tout en restant « cool » ou encore la brochureAlcool. Vous en savez quoi ? qui leur transmet des informations objectives sur l’alcool pour les aider à faire le meilleur choix pour eux-mêmes.

Pour en savoir plus

·         Le numéro 33 de la collection « Évolutions » (avril 2015)

·         Le communiqué de presse « Baromètre santé Inpes 2014 : les ivresses de plus en plus fréquentes chez les jeunes »

·         Le site alcool-info-service.fr

 

·         L’espace jeunes sur le site alcoolinfoservice

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique