logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 27 novembre 2014

Pétrole et matières importées : prix octobre 2014 (27 11 2014)

Extraits (hors tableaux et graphiques) d’une note d’analyse publiée le 17 novembre 2014 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=79&d...

Prix du pétrole et des matières premières importées : en octobre 2014, le prix du pétrole baisse de nouveau fortement

En octobre 2014, le prix du pétrole baisse nettement (–8,7 %), pour s’établir à 68,9 € en moyenne par baril de Brent. Les prix en euros des matières premières importées hors énergie baissent (-2,1 %) : matières premières alimentaires (–3,7 %), industrielles (-0,9 %) ou minérales (-1,4 %).

Le prix du pétrole chute et atteint son plus bas niveau depuis décembre 2010

 


En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en dollars chute (-10,3 % après -4,5 %), sous l’effet d’un ralentissement de la demande en Chine et dans les pays émergents d’une part, et d’une forte production de pétrole non conventionnel américain d’autre part. En euros, le prix du Brent diminue un peu moins fortement (-8,7 % après -1,5 %), la monnaie européenne s’étant dépréciée par rapport au dollar (-1,8 %).

Nouvelle baisse des prix des matières premières industrielles

En octobre, les prix en euros des matières premières industrielles continuent de baisser (-0,9 % après –0,2 % en septembre). Les prix des matières premières agro-industrielles décélèrent (+0,5 % après +2,2 %), du fait du ralentissement des prix des cuirs de bovin (+1,8 % après +5,3 %), de la pâte à papier (+1,8 % après +3,4 %) et de la baisse de ceux des fibres textiles naturelles (-1,9 % après +2,1 %). La baisse des prix du caoutchouc naturel se poursuit (-2,9 % après -3,2 %), marquée par une période de surproduction, une faible demande chinoise et la concurrence du caoutchouc synthétique dérivé du pétrole.

La diminution des prix des matières premières minérales s’accentue (-1,4 % après -1,0 %). Les cours du minerai de fer reculent de nouveau (-0,9 % après -8,3 %), en lien avec une production surabondante. Les cours des métaux non ferreux décroissent aussi (-1,5 % après +0,7 %). En particulier, les cours du nickel s’effondrent (-11,2 % après +0,3 %), en raison d’une hausse continue des stocks. La baisse des cours des métaux précieux est moindre (-1,3 % après -4,2 %), notamment du fait du rebond des cours du palladium (+4,4 % après -12,0 %).

Les prix des matières premières alimentaires diminuent

 

En octobre, les prix en euros des matières premières alimentaires décroissent (-3,7 % après +2,8 %), du fait de la chute des prix des oléagineux (-16,2 % après +6,3 %). En particulier, les prix des tourteaux de soja ont vivement baissé (-26,8 % après +11,2 %), après l’annonce américaine d’une récolte plus forte que prévu. Les cours du sucre rebondissent (+14,9 % après -5,3 %), en raison d’une récolte de canne à sucre inférieure aux attentes dans les régions touchées par la sécheresse au Brésil.

Commentaires

Ce que je comprends pas,c'est qu'à la pompe,les prix ne baissent pas!!!!!!!!
Et lorsqu'on fait le plein avec un caddie,aucun prix en baisse........Ceux qui pondent ces statistiques doivent être fâchés avec le calcul de base!!!????,

Écrit par : SILVY Michel | lundi, 01 décembre 2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique