logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 10 juin 2014

Produits agricoles : hausse des prix en avril 2014 (10 06 2014)

Extraits (hors tableaux et graphiques) d’une note d’analyse publiée le 28 mai 2014 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=80&d...

Les prix agricoles à la production augmentent en avril

Indices des prix agricoles - Avril 2014

En avril, les prix de production des produits agricoles augmentent (+0,8 % par rapport à mars) ; sur un an ils baissent de 4,0 %.


Le prix des céréales est quasi stable en avril (+0,2 %). L’offre de céréales demeure abondante et la crise politique ukrainienne n’affecte pas les exportations de ce pays.

Le prix des oléagineux diminue en avril (-2,2 %). La demande asiatique est désormais moins vigoureuse tandis que l’offre sud-américaine de soja est très abondante.

Le prix de l’ensemble des vins augmente de 13,4 % sur un an (et de 21,8 % pour les vins d’appellation), en lien avec de faibles récoltes depuis deux ans.

Le prix de la pomme de terre chute par rapport à l’année dernière (-36,0 %). Il s'agit d'un retour à la normale : l’avant-dernière récolte en 2012 avait été très faible en Europe du Nord-Ouest.

Le prix des fruits frais décroît en glissement annuel (–17,9 %), en particulier ceux de la pomme et de la poire dont les productions avaient augmenté en 2013. Le prix de la fraise baisse également : la chaleur et la lumière, plus présentes en ce début de saison que l’an dernier, ont permis d’accroître la production.

Le prix des légumes frais chute en glissement annuel (–21,4 %). Le chou-fleur s’écoule difficilement aussi bien vers le frais qu’en surgélation. Le prix de la tomate baisse aussi, sous l’effet de la concurrence étrangère et d’un temps plus maussade après Pâques, qui a légèrement détourné les consommateurs. En raison de températures clémentes la maturité des laitues et des poireaux s’est accélérée, saturant la demande.

En données corrigées des variations saisonnières, le prix des animaux augmente en avril (+3,8 %). Celui du porc bondit (+16,6 %) : malgré l’embargo russe, les exportations européennes sont portées par la crise sanitaire aux États-Unis (diarrhée épidémique porcine), qui limite la production et les exportations. La hausse du prix des ovins reflète une offre limitée face au surcroît traditionnel de consommation à Pâques, qui se situe en plein milieu du mois cette année. Le prix du lait croît sensiblement sur un an (+14,0 %), du fait de la forte demande, notamment chinoise, à l’export en lait de consommation. Le prix des œufs baisse car la production française est abondante.

Le prix d’achat des moyens de production croît légèrement en avril.

 

Le prix des consommations intermédiaires se maintient globalement en avril (+0,1 %). Sur un an, les prix des aliments pour animaux et des engrais ont diminué d’environ 8 %. Le prix des investissements est stable en avril

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique