logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mercredi, 11 décembre 2013

Virus de l’hiver : conseils pour un hiver en bonne santé (1/4) (11 12 2013)

Nous proposons ces 4 prochains jours des indications importantes lues dans le dossier de presse publié le 6 décembre 2013 sur le site de l’Institut de Prévention et d’Education pour la Santé (cliquer ici pour accéder au site de l’INPES ou au document intégral)

http://www.inpes.fr/70000/cp/13/cp131206-virus-hiver.asp

http://www.inpes.fr/70000/dp/13/dp131206.pdf

Sommaire

Des millions de Français touchés chaque année par les virus de l’hiver     

L’hiver et ses virus    

Des conséquences économiques et sociales à ne pas négliger          

Les principaux modes de transmission des virus de l’hiver      

Les mains, vecteurs de transmission des virus de l’hiver           

Se laver les mains régulièrement, le premier réflexe à adopter cet hiver    

Comment se laver les mains efficacement pour réduire la transmission des virus ?

Le lavage des mains, pas encore un réflexe pour les Français              

Autres gestes de prévention pour une meilleure protection de soi et des autres

Limiter les contacts directs                    

Eviter les lieux fréquentés                               

Eternuer et tousser en se couvrant la bouche

Porter un masque                        

Se faire vacciner contre la grippe                             

Grippe, gastro-entérite… : quelles sont les maladies qui peuvent gâcher notre hiver ?

Qu’est-ce que la gastro-entérite ?                                 

Qu’est-ce que la grippe ?                                     

Quelles sont les autres infections respiratoires ?   

3 questions à Thanh Le Luong, directrice générale de l’Inpes.


 

Des millions de Français touchés chaque année par les virus de l’hiver

L’hiver et ses virus

La baisse des températures est souvent accompagnée par une hausse des maladies infectieuses : rhume, grippe, rhinopharyngite, gastro-entérite… Ces infections peuvent être désagréables dans le quotidien : fatigue, maux de tête …, mais peuvent également avoir des effets graves.

La grippe, un virus particulièrement dangereux pour les personnes âgées

Les jeunes de moins de 15 ans sont les plus touchés par cette maladie (entre 25% et 50%). Les plus de 65 ans le sont moins, mais s’avèrent plus fragiles pour combattre ce virus. Ils représentent à eux seuls la quasi-totalité des 1 500 à 2 000 décès annuels.

Au cours de l’année 2012, plus de 2,5 millions de Français ont été touchés par la grippe. L’épidémie a duré 8 semaines du 30 janvier au 25 mars. Pendant cette période, on estime à 1,45 millions le nombre des personnes qui ont consulté leur médecin généraliste pour un syndrome grippal. Le pic de l’épidémie a été observé pendant la semaine du 20 au 26 février où l’on a enregistré 452 cas de grippe pour 100 000 habitants et 4 816 hospitalisations.

Le rhume et les autres infections respiratoires à ne pas prendre à la légère

Le plus souvent bénignes, ces maladies comme la rhinopharyngite ou la bronchite, peuvent parfois entrainer des complications sévères chez les personnes à risque notamment les personnes souffrant d’asthme ou de maladies respiratoires, les femmes enceintes, les personnes de plus de 65 ans ou encore les enfants de moins de 5 ans.

La gastro-entérite, un virus pas si bénin

Même si elle est bénigne la plupart du temps, la gastro-entérite peut entraîner des complications, en particulier pour les personnes les plus fragiles (nourrissons, personnes âgées…). Au cours du dernier hiver, environ 4,7 millions de personnes ont été touchées par les gastro-entérites. Plus de 600 personnes en meurent chaque année.

En 2012, l’épidémie a été particulièrement courte. Le pic a été observé pendant la semaine du 2 au 8 janvier 2. Pendant cette période, on a pu enregistrer jusqu'à 296 cas de gastro-entérite pour 100 000 habitants et 504 personnes ont dû être hospitalisées.  

Des conséquences économiques et sociales à ne pas négliger

 Outre les désagréments et conséquences sur la santé des personnes affectées, les maladies hivernales ont également des répercussions économiques et sociales puisque qu’elles provoquent un fort absentéisme au travail ou à l’école.

En France, en période d’épidémie, près de 70% des adultes grippés ayant un emploi ont en moyenne 4,8 jours d’arrêt de travail, ce qui équivaut à un total de 2 millions de journées de travail. Ce chiffre peut grimper à 12 millions en cas d’épidémies intenses3. Chez les enfants, dans 25% des cas, l’absence à l’école dure 3 jours.

Pour 2013, la Caisse nationale d’assurance maladie estime à 220 millions d’euros le coût de l'épidémie de grippe qui a sévi de janvier à mars. Et pour cause : dès les trois premières semaines d'épidémie, plus de 3,5 millions de personnes ont consulté leur médecin. De plus, sur le seul mois de février 2013, les remboursements de soins de ville ont progressé de 5 % par rapport à 2012.

Les principaux modes de transmission des virus de l’hiver

De manière générale, les virus responsables de ces infections saisonnières se transmettent :

• par la toux, les éternuements, les postillons ou la salive de la personne malade ;

• par le contact direct des mains d’une personne infectée à une autre personne (en serrant la main, par exemple) ou par le contact avec des objets (jouets, tétines, couverts, boutons d’ascenseur…) contaminés par une personne infectée ;

• dans l’air, surtout lorsqu’une personne malade occupe une pièce fermée comme une chambre ou une salle d’attente.

 

 

Face à ce constat, la prévention représente un levier important pour limiter les conséquences humaines, mais aussi économiques et sociales, des maladies hivernales…./….

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique