logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

samedi, 30 novembre 2013

Maladie d’Alzheimer : rencontre d’Ustaritz 04/12/2013 (30 11 2013)

Nous relayons volontiers pour nos lecteurs de la Côte Basque cette information diffusée par nos amis du CIAPA (Centre d’Information et d’Action en faveur des Personnes Agées) et de FAPA (France Alzheimer-Pyrénées Atlantiques) (cliquer ici pour accéder au site de FAPA)

www.francealzheimer-pyreneesatlantiques.com

France Alzheimer Pyrénées Atlantiques et le CIAPA,

en partenariat avec le CCAS d’Ustaritz, vous invitent à une

RENCONTRE - DEBAT

autour de LA MALADIE D’ALZHEIMER

Animée par le Docteur Edouard ZAPATA, Gériatre Psychiatre,

avec le témoignage d’un Aidant familial.

Mercredi 04 Décembre 2013 à 20h30

Salle Lapurdi à USTARITZ

 

FAPA - 100 avenue du Loup 64000 PAU - Tél. : 05 47 92 19 05 - Site : www.francealzheimer-pyreneesatlantiques.com - E-mail : fapa@fapa64.com

CIAPA - 100 avenue du Loup 64000 PAU - Tél. : 05 59 80 16 37 - Site : www.ciapa.com - E-mail : ciapa@ciapa.com

 

CCAS d’USTARITZ– Tél. : 05.59.70.58.35 - Site : www.ustaritz.fr

vendredi, 29 novembre 2013

Commerce de gros : conjoncture novembre 2013 (29 11 2013)

Note d’analyse publiée le 25 novembre 2013 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=60&d...

Le climat conjoncturel dans le commerce de gros est quasi stable en novembre 2013

Ensemble du commerce de gros

Selon les chefs d’entreprise interrogés en novembre 2013, le climat conjoncturel dans le commerce de gros est quasi stable. L’indicateur synthétique du climat des affaires gagne un point par rapport au mois de septembre. Il demeure toutefois en dessous de sa moyenne de longue période. L’indicateur de retournement conjoncturel bascule dans la zone neutre.

L’activité est légèrement mieux orientée …

Lire la suite

jeudi, 28 novembre 2013

Retraite et activité : cotisations (28 11 2013)

Question de député et réponse ministérielle publiées le 5 novembre 2013 sur le site de l’Assemblée Nationale (cliquer ici pour accéder au site de l’Assemblée Nationale)

http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-30652QE.htm

Question  30652 de Mme Chantal Guittet (député Socialiste, républicain et citoyen du Finistère) 

Mme Chantal Guittet attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la situation des personnes cumulant une retraite et une activité salariée. Ces rémunérations sont soumises aux cotisations de sécurité sociale selon les mêmes modalités que pour les autres salariés. Ainsi, sont payées à échéance normale, les cotisations d'assurances sociales (assurance maladie, maternité, invalidité, décès), la contribution de solidarité autonomie, les cotisations d'allocations familiales, d'accident du travail, d'assurance vieillesse, les contributions d'aide au logement, le versement transport éventuel, ainsi que la CSG et la CRDS. Les taxes sur salaires, construction, apprentissage, formation professionnelle ainsi que les cotisations chômage (sauf si le salarié a 65 ans ou plus) sont dues également.

Or, lorsque la retraite a été liquidée définitivement, ces nouvelles cotisations versées ne seront pas prises en compte et ne génèrent pas de droit supplémentaire. Ainsi, le fait de travailler ne permet pas de valider des nouveaux trimestres et leur pension n'est pas révisée en prenant en compte l'activité supplémentaire. Cette situation est préjudiciable pour les séniors qui veulent poursuivre une activité au-delà de leur départ à la retraite.

C'est pourquoi elle souhaite savoir si le Gouvernement entend accorder aux retraités la possibilité de poursuivre une activité professionnelle qui leur permettrait de valoriser leur pension.

Réponse du Ministère des Affaires sociales et de la santé publiée au JO le 05/11/2013 p. 11573

Lire la suite

mercredi, 27 novembre 2013

Violences : bilan hommes et femmes (2/2) (27 11 2013)

Note d’analyse de Mmes et MM. Thomas Morin, division Études sociales, Laurence Jaluzot, Sébastien Picard, division Conditions de vie des ménages, Insee publiée le 22 novembre 2013 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1473....

Résumé : Femmes et hommes face à la violence : Les femmes sont plus souvent victimes d’un proche ou de leur conjoint

En 2010 ou 2011, 2,2 millions de personnes de 18 à 75 ans ont subi des violences physiques ou sexuelles. Les hommes sont beaucoup moins souvent que les femmes victimes de viols et d’autres atteintes sexuelles. Les jeunes adultes et les parents de familles monoparentales sont plus exposés à toutes les formes de violences. Pour un homme sur deux victime de violence, l’auteur est un inconnu. À l’opposé, les trois quarts des femmes victimes de violence connaissent leur agresseur. Notamment, pour plus de 30 % d’entre elles, il s’agit du conjoint ou de l’ex-conjoint. Ces violences conjugales sont rarement suivies de plaintes, en particulier lorsqu’il s’agit d’agressions à caractère sexuel.

Sommaire

·         En 2010 ou 2011, 5,1 % des 18-75 ans ont été victimes de violences physiques ou sexuelles

·         Les femmes plus souvent victimes que les hommes de violences sexuelles

·         Les jeunes adultes et les parents de familles monoparentales plus exposés

·         Les femmes plus souvent agressées par un proche, les hommes par un inconnu

·         Les violences conjugales à l’encontre des femmes touchent tous les milieux sociaux

·         Les violences conjugales rarement suivies de plaintes

…/…

Les femmes plus souvent agressées par un proche, les hommes par un inconnu

Lire la suite

mardi, 26 novembre 2013

Violences : bilan hommes et femmes (1/2) (26 11 2013)

Nous proposons ces deux prochains jours une note d’analyse de Mmes et MM. Thomas Morin, division Études sociales, Laurence Jaluzot, Sébastien Picard, division Conditions de vie des ménages, Insee publiée le 22 novembre 2013 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1473....

Résumé : Femmes et hommes face à la violence : Les femmes sont plus souvent victimes d’un proche ou de leur conjoint

En 2010 ou 2011, 2,2 millions de personnes de 18 à 75 ans ont subi des violences physiques ou sexuelles. Les hommes sont beaucoup moins souvent que les femmes victimes de viols et d’autres atteintes sexuelles. Les jeunes adultes et les parents de familles monoparentales sont plus exposés à toutes les formes de violences. Pour un homme sur deux victime de violence, l’auteur est un inconnu. À l’opposé, les trois quarts des femmes victimes de violence connaissent leur agresseur. Notamment, pour plus de 30 % d’entre elles, il s’agit du conjoint ou de l’ex-conjoint. Ces violences conjugales sont rarement suivies de plaintes, en particulier lorsqu’il s’agit d’agressions à caractère sexuel.

Sommaire

·         En 2010 ou 2011, 5,1 % des 18-75 ans ont été victimes de violences physiques ou sexuelles

·         Les femmes plus souvent victimes que les hommes de violences sexuelles

·         Les jeunes adultes et les parents de familles monoparentales plus exposés

·         Les femmes plus souvent agressées par un proche, les hommes par un inconnu

·         Les violences conjugales à l’encontre des femmes touchent tous les milieux sociaux

·         Les violences conjugales rarement suivies de plaintes

En 2010 ou 2011, 5,1 % des 18-75 ans ont été victimes de violences physiques ou sexuelles

Lire la suite

lundi, 25 novembre 2013

Compteurs électriques : surcoût (25 11 2013)

Question de sénateur et réponse ministérielle publiées le 21 novembre 2013 sur le site du Sénat (cliquer ici pour accéder au site du Sénat)

http://www.senat.fr/basile/visio.do?id=qSEQ131008377.html

Question écrite n° 08377 de Mme Gisèle Printz (sénateur socialiste de Moselle) 

Mme  Gisèle Printz attire l'attention de M. le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur les effets de l'installation des compteurs Linky sur la facture d'électricité des consommateurs.

 
L'association de consommateurs UFC-Que choisir présente une étude indiquant que l'installation des compteurs Linky pourrait entraîner une vague de changements d'abonnements, qui représenterait un surcoût important pour les consommateurs. À ce jour, 55 % des consommateurs d'électricité disposent d'un abonnement qui n'est pas adapté à leur consommation réelle : 18 % d'entre eux (soit 5 millions de foyers) paient un abonnement trop élevé par rapport à leurs besoins, et 37 % (plus de 10 millions de ménages) disposent d'une puissance d'abonnement inférieure à la puissance réellement appelée.

 
La mise en place des compteurs Linky obligerait donc les foyers sous-abonnés, même si leur surconsommation est faible ou ponctuelle, à passer à une puissance d'abonnement supérieure. Au total, le seul changement d'abonnement entraînerait pour ces consommateurs un surcoût annuel de 308 millions d'euros. En plus du surcoût de l'abonnement qui toucherait près de 10 millions de ménages sous-facturés, tous les foyers mal-abonnés se verraient facturer leur changement d'abonnement, soit 36,21€ toutes taxes comprises par changement. Le passage au compteur intelligent, pourtant présenté comme « gratuit », représenterait donc au total 545 millions d'euros de surcoûts pour l'ensemble des foyers mal-abonnés.

 

Elle lui demande de bien vouloir lui indiquer quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour limiter l'impact des nouveaux compteurs sur la facture des consommateurs.

Réponse du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie publiée dans le JO Sénat du 21/11/2013 p. 3379

Lire la suite

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique