logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

jeudi, 17 octobre 2013

Compétences des adultes : enquête OCDE (2/3) (17 10 2013)


 

·          Plus d’adultes dont le niveau de compétence est faible en France, en Italie et en Espagne

·         Les hommes plus à l’aise avec les chiffres que les femmes

·         Des scores plus élevés pour les plus jeunes

·         Les plus diplômés souvent plus à l’aise, mais pas toujours

 

Plus d’adultes dont le niveau de compétence est faible en France, en Italie et en Espagne

En France, 21,6 % des « adultes » (16-65 ans) ont un faible niveau de compétence dans le domaine de l’écrit : 5,3 % sont classés dans le groupe de niveau inférieur à 1 et 16,2 % dans le groupe de niveau 1. Ces résultats sont inférieurs à la moyenne des 24 pays participants de l’OCDE (15,5 % au total). Seules l’Italie (27,7 %) et l’Espagne (27,5 %) comptent des proportions plus importantes d’adultes ayant un faible niveau dans le domaine de l’écrit. À l’opposé, au Japon, seuls 4,9 % des adultes sont classés dans un groupe inférieur au niveau 2. Le score moyen de l’ensemble de la population situe la France à la 22e place sur l’échelle relative à l’écrit. Avec 262 points, les adultes résidant en France obtiennent des performances moyennes inférieures de 11 points à celles de l’ensemble des 24 pays participants (273 points). Avec plus de 10 points au-dessus de la moyenne, le Japon, la Finlande et les Pays-Bas obtiennent les scores les plus élevés : respectivement 296 points, 288 points et 284 points.

Dans le domaine des chiffres, 28 % des adultes en France ont un faible niveau de compétence : 9,1 % sont classés dans le niveau inférieur à 1 et 18,9 % dans le niveau 1. Ces résultats sont moins bons que pour l’écrit, une situation que l’on retrouve dans la majorité des pays participants. Ainsi, sur l’ensemble des 24 pays, le pourcentage moyen d’adultes ayant une faible maîtrise des chiffres s’établit à 19 %. Dans ce domaine aussi les résidents japonais de 16 à 65 ans sont ceux qui obtiennent les meilleurs résultats. Avec un score moyen de 254 points, la France se classe en 21e position, 15 points au-dessous de la moyenne OCDE (269 points). Les adultes résidant en Espagne, en Italie et aux États-Unis ont des performances moyennes légèrement inférieures à celles des résidents en France (respectivement 246 points, 247 points et 253 points).

Les hommes plus à l’aise avec les chiffres que les femmes

En France, dans le domaine des chiffres, le score moyen des hommes est très supérieur à celui des femmes : 260 points contre 249 points. Ils sont à la fois bien moins nombreux dans les niveaux de compétence les plus faibles et bien plus nombreux dans les niveaux les plus élevés. En effet, 25,8 % des hommes contre 30,1 % des femmes appartiennent aux niveaux 1 ou inférieur à 1. Selon le descriptif de l’OCDE, ces personnes ont un niveau de maîtrise leur permettant généralement de poser une opération arithmétique simple avec des nombres entiers, mais plus rarement d’interpréter des tableaux ou des informations numériques conte nues dans un texte. Parallèlement, 10,5 % des hommes contre 6,2 % des femmes appartiennent aux groupes 4 ou 5 (score supérieur à 326) ; dans ces groupes, les personnes ont la capacité de traiter des informations mathématiques complexes, nécessitant la mise en œuvre de raisonnements techniques et conceptuels divers. Ces résultats sont analogues à ceux de l’enquête Information et vie quotidienne réalisée en France en 2011 : les femmes y étaient également davantage représentées parmi les personnes les plus en difficulté en calcul et moins parmi les personnes les plus à l’aise.

 

Dans le domaine de l’écrit, les scores moyens des hommes et des femmes sont semblables, mais leur répartition sur l’échelle des compétences est différente. Les femmes sont un peu moins présentes dans les deux groupes les plus faibles : 20,9 % d’entre elles sont dans un groupe inférieur au niveau 2 contre 22,3 % des hommes. Les hommes sont par contre plus nombreux dans les deux groupes les plus élevés (8,1 % contre 7,2 % pour les femmes). Au total, 7,7 % des adultes sont classés dans les niveaux 4 ou 5 sur l’échelle de l’écrit : selon le descriptif de l’OCDE, ils ont la capacité d’interpréter et de synthétiser des informations contradictoires contenues dans des textes complexes de formes variées…./…

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique