logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

mardi, 19 mars 2013

pétrole et matières premières importées : prix Février 2013 (19 03 2013)

Note d’analyse (hors tableaux et schémas publiés le 13 mars 2013 sur le site de l’INSEE (cliquer ici pour accéder au site de l’INSEE)

http://www.insee.fr/fr/themes/info-rapide.asp?id=79&d...

Prix du pétrole et des matières premières importées – Février 2013

En février, le prix du pétrole en euros a continué d’augmenter (+3,4 % après +1,2 % en janvier) atteignant 87,2 € par baril de Brent. Les prix en euros desmatières premières hors énergie importées en France sont stables (+0,1 % après –0,2 % en janvier).

Le prix du pétrole accélère

En février, le prix en euros du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) est en hausse (+3,4 % après +1,2 %). En dollars, le prix du Brent a crû un peu plus fortement (+3,8 % après +2,6 %), du fait d’une nouvelle dépréciation du dollar vis-à-vis de la monnaie européenne (–0,4 %). Il s’est établi à 116,4 $ le baril.

Les prix des matières premières industrielles importées ralentissent

 


En février, la hausse des prix en euros des matières premières industrielless’est atténuée (+0,5 % après +1,0 %). D’une part, les prix des matières premières minérales ont crû moins fortement qu’en janvier (+0,7 % après +1,4 %). La baisse des cours des métaux précieux s’est poursuivie (–1,8 % après –1,9 %), notamment celles de l’or (–3,0 %) et de l’argent (–2,9 %). Parallèlement, le prix du minerai de fer a fortement ralenti (+2,3 % après +15,3 %). En revanche, les métaux non ferreux se sont légèrement appréciés (+0,6 % après –1,6 %), en raison de l’augmentation des prix du nickel (+1,1 %), du zinc (+4,1 %) et dans une moindre mesure de l’aluminium (+0,3 %). Les cours du cuivre ont toutefois de nouveau fléchi (–0,2 %).

D’autre part, les prix des matières premières agro-industrielles se sont repliés (-0,1 % après +0,3 %). En effet, les cours des bois sciés de conifères (-0,9 %), des bois sciés tropicaux (–3,6 %) et du caoutchouc naturel (–0,5 %) ont tous reculé. En outre, les prix de la pâte à papier ont ralenti (+0,5 % après +1,0 %). Les cours des fibres textiles naturelles ont en revanche accéléré (+3,9 % après +1,3 %) en raison du renchérissement du coton (+4,5 % après +1,5 %). 

La baisse des prix des matières premières alimentaires s’atténue

En février, les prix en euros des matières premières alimentaires ont baissé de façon moins marquée qu’en janvier (-0,7 % après –2,2 %). Les cours des denrées tropicales ont continué de chuter (–3,1 % après –3,9 %), notamment ceux de l’arabica (–6,4 %), du cacao (–3,4 %) et du thé (–5,7 %). Les cours du sucre (-3,0 %) et de la viande bovine (–1,7 %) ont également décru. La baisse des cours des céréales s’est poursuivie (-0,7 % après –0,5 %), notamment ceux du maïs (-1,4 %). Les cours des oléagineux se sont toutefois redressés (+1,6 % après –3,6 %), principalement ceux du tourteau de soja (+1,5 % après –7,4 %) et de la fève de soja (+1,9 % après –2,8 %), du fait de la dégradation des perspectives de récolte de soja en Argentine due à l’insuffisance des pluies.

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique